Partager :

Shalom Haver. Au revoir Claude,

Shalom Haver, l’adieu de Bill Clinton à Rabin, s’impose aussi alors que Claude Goasguen nous quitte : il a été de tous les combats contre l’antisémitisme et l’antisionisme. Il ressentait parfaitement le sentiment d’horreur des Juifs face à ces deux fléaux et le professeur de Droit qu’il était savait que ces feux doivent être éteints immédiatement. Il s’y est toujours employé et tenait avec brio le même discours au Journal Télévisé de 20h qu’en petit comité.

Au revoir Claude, Israël était un sujet qui, intrinsèquement, le passionnait et qui s’inscrivait aussi dans ses grandes ambitions pour la France : fidélité à des principes humanitaires comme la défense des Chrétiens d’Orient, efficacité et compétitivité de la France qui aurait limité le nombre de jeunes diplômés partant faire carrière à Londres, New York ou en Asie, baisse des dépenses publiques et donc des impôts pour une économie plus dynamique et plus attractive avec moins de chômeurs. Il ridiculisait les lignes politiques qui étaient des zigzags, critiquait vertement le Quai d’Orsay dont l’objectif était de rester ami avec tout le monde et était choqué par des communiqués qui semblaient mettre sur le même plan des milliers de roquettes lancées par le Hamas sur des civils israéliens et les réponses visant à mettre fin à ces attaques. Espérons que ses élèves et de nombreux jeunes femmes et hommes politiques suivront les voies qu’il a tracées.

Il était enfin d’une chaleur humaine remarquable en public comme en petit comité. Il nous avait fait l’amitié d’être administrateur de la Chambre de Commerce France Israël et accueillait personnellement nos assemblées générales à la Mairie du 16ème arrondissement. Dès qu’il prenait la parole, son sourire et son humour nous rendaient fiers d’avoir un grand ami si proche.

Henri Cukierman

Président de la Chambre de Commerce France-Israël

Partager :