Partager :

Israël, qui espère devenir indépendant sur le plan énergétique grâce à ses énormes gisements de gaz naturel, vise à augmenter considérablement sa production d’énergie solaire au cours de la prochaine décennie dans le cadre d’un nouveau plan de 22,8 milliards de dollars (80 milliards de shekels israéliens), a déclaré le ministère de l’énergie du pays.

L’énorme champ de gaz naturel Leviathan – découvert en 2010 – ainsi que d’autres champs découverts au large d’Israël au cours de la dernière décennie, tels que Tamar, Karish et Tanin, devraient aider Israël à devenir indépendant sur le plan énergétique.

Le gaz naturel représente actuellement environ 64 % de la production d’électricité d’Israël, tandis que la production d’énergie solaire ne représente que 5 % de sa production d’électricité, malgré la position géographique favorable pour capter l’énergie solaire.

Selon le nouveau plan, Israël s’attend à ce que 30 % de son électricité soit produite par l’énergie solaire d’ici 2030.

Alors qu’Israël vise à placer l’énergie solaire au cœur de sa stratégie de production d’électricité au cours de la prochaine décennie, le pays cherchera à éliminer progressivement la production d’électricité à partir du charbon d’ici 2026 – un objectif généralement conforme à certaines économies d’Europe occidentale comme le Royaume-Uni et l’Italie.

Dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), un autre pays s’est récemment engagé à augmenter sa capacité de production d’énergie solaire pour répondre à la demande intérieure, c’est l’Algérie, membre de l’OPEP, qui a déclaré le mois dernier qu’elle prévoyait d’installer des projets d’énergie solaire photovoltaïque (PV) d’une valeur de 3,6 milliards de dollars US pour produire de l’électricité renouvelable destinée à l’exportation et pour répondre à la demande croissante d’énergie domestique.

En plus de répondre à la demande intérieure croissante et de positionner l’Algérie pour exporter de l’électricité, les nouveaux projets solaires l’aideront à préserver ses ressources en pétrole et en gaz, a déclaré le gouvernement algérien.

Source : Oilprice & Israël Valley

Partager :