Partager :

Le confinement et la distanciation sociale imposés pour enrayer la pandémie de coronavirus ont mis à rude épreuve l’isolement et la solitude des personnes âgées.

Moins habitués aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux, les aînés ont parfois du mal à comprendre le mode d’emploi des applications de communication et peinent à s’en servir.

En cette période de crise du coronavirus, elles sont pourtant la clé d’une santé mentale préservée, permettant de combler l’éloignement physique.

Partant de ce constat, des chercheurs et des étudiants de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Tel-Aviv ont développé un guide en ligne, disponible gratuitement en plusieurs langues (hébreu, anglais, arabe, russe et français) pour aider les personnes âgées à maîtriser le fonctionnement de WhatsApp.

« Suite à l’apparition du coronavirus, nous avons voulu trouver une solution pour contribuer au sort des personnes âgées, et nous sommes arrivés à la conclusion qu’il fallait de ce fait recréer ‘l’unité’ qui semblait disparaître en cette période, » a déclaré Or Benson, étudiant en génie mécanique et l’un des initiateurs du projet, à i24NEWS.

Le « Guide multilingue de WhatsApp » est adapté aux besoins et aux facultés des seniors, il leur procure tous les outils nécessaires au maintien d’un contact privilégié avec leurs proches.

Comment enregistrer un message vocal? Comment ouvrir un groupe ou encore comment faire une conversation vidéo? Simple et ludique, le guide répond à tout ce qu’un utilisateur a besoin de savoir.

« Après avoir exploré différentes options, nous avons conçu un outil relativement facile à comprendre et à utiliser, » a affirmé Or.

Les explications sont accessibles au choix, via une vidéo ou un PowerPoint détaillé. La personne peut ensuite aisément reproduire, en simultané, les manipulations sur son téléphone.

Le guide propose également un mode d’emploi pour l’application « Zoom », très en vogue depuis le début de la crise du coronavirus, qui permet d’effectuer des séances vidéo à plusieurs.

« Notre but était d’être utiles dans cette crise et de mettre à profit les compétences et le savoir que nous avions acquis à l’université, au service de la population, » a ajouté Or.

En Israël, beaucoup de familles ont d’ailleurs passé le Séder de Pessah sur « Zoom », les personnes seules chez elles ont alors pu ressentir un semblant de convivialité via leur écran.

Une initiative similaire a été lancée le mois dernier en France par Prisma média, proposant un service d’assistance gratuit, « SOS Viktor », aux personnes âgées qui souhaitent télécharger puis se servir de leurs applications.

Par téléphone ou par mail, des experts spécialement mobilisés pour les accompagner ont ainsi pu guider bon nombre d’entre elles à conserver le lien social, si précieux.

Le mois dernier, WhatsApp, qui compte près de 2 milliards d’utilisateurs, a réduit la possibilité pour les utilisateurs de transférer des messages, permettant d’éviter la circulation de fausses informations liées au coronavirus.

https://www.i24news.tv

Partager :