Partager :

La société publique de gestion de projet Trans Israel Ltd a lancé le processus de préqualification pour le projet de tram-train entre Haïfa et Nazareth, en sollicitant des consortiums internationaux et des entreprises locales pour un appel d’offres en vue d’une concession PPP (Partenariat Public Privé) de 838 millions de dollars US pour la conception, la construction et l’exploitation de la ligne de 41 km.

Destinée à relier la zone métropolitaine de Haïfa au Panorama de Nazareth et de Galilée, la ligne partira de la station Merkazit HaMifratz de Haïfa, le plus grand centre de transport en Israël. Il desservira le quartier des affaires de Kiryat Ata et les villes de Shfar’am, Bir El-Maksur, Mashhad, Reineh et Nof HaGalil, avant de se terminer à Nazareth, la plus grande ville arabe d’Israël et une destination touristique populaire. Il y aura 20 stations.

Le directeur général de Trans Israel, Dan Schoenbach, déclare que le projet créera « un réseau de transport public efficace, écologique et à grande échelle » pour le nord d’Israël, stimulant ainsi la croissance économique. La ligne devrait transporter plus de 100 000 passagers par jour.

Les tram-train devraient circuler en mode léger sur rail à travers Nazareth et Nazareth Illit, où les arrêts seront très rapprochés, et à une vitesse pouvant atteindre 100 km/h sur la section ferroviaire interurbaine vers Haïfa. Il y aurait jusqu’à quatre services aller-retour par heure aux heures de pointe.

Le coût total du projet est estimé à 1 à 96 milliards de dollars US. La passation de marché pour le projet se fait en deux étapes. L’Infra 1 couvre la dépollution des terres et le déplacement des services publics, ainsi que la construction des travaux de génie civil, y compris les ponts et les déviations de routes. L’Infra 2 couvre la concession PPP pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de la ligne, y compris la fourniture de systèmes ferroviaires et de matériel roulant.

La préqualification a commencé trois mois avant le calendrier initial, car le ministère des transports et de la sécurité routière souhaite accélérer les travaux dans le cadre de la politique de revitalisation de l’économie suite à l’impact de la pandémie de coronavirus. Les soumissions doivent être présentées d’ici le 17 novembre, l’appel d’offres pour la concession devant être lancé au quatrième trimestre de 2021 ; l’ouverture de la ligne est prévue pour 2027.

Source : Railway Gazette & Israël Valley

Partager :