Partager :

BrainStorm Cell Therapeutics, un des principaux développeurs de technologies de cellules souches adultes pour les maladies neurodégénératives a reçu une nouvelle subvention d’environ 1,5 million de dollars de l’Autorité israélienne de l’innovation (IIA). Cette subvention permet à Brainstorm de poursuivre le développement de capacités de fabrication cellulaire avancées pour élaborer une nouvelle plate-forme thérapeutique, et permettra à terme à Brainstorm de se développer dans le domaine des maladies neurodégénératives.

Chaim Lebovits, PDG de BrainStorm, a déclaré : « Le soutien de l’Autorité israélienne de l’innovation à nos programmes apporte une nouvelle validation du potentiel de nos traitements pour aider les patients souffrant de troubles neurodégénératifs. Le soutien financier continu de notre recherche et développement nous permettra de mieux réaliser nos objectifs stratégiques, alors que nous finalisons notre essai pivot de phase 3 avec NurOwn chez des patients atteints de SLA et que nous faisons progresser notre pipeline de technologie cellulaire ».

L’IIA soutient BrainStorm Cell Therapeutics Ltd. depuis 2007, en accordant des subventions totalisant environ 11,4 millions USD pour soutenir le développement de NurOwn et d’autres projets. BrainStorm devra verser à l’AII des redevances à un chiffre moyen sur les ventes des produits, jusqu’à concurrence du montant cumulé des subventions de l’AII reçues, plus les intérêts cumulés.

NurOwn représente une approche expérimentale prometteuse pour cibler les voies de transmission importantes dans les troubles neurodégénératifs. Les cellules MSC-NTF sont produites à partir de cellules souches mésenchymateuses (CSM) autologues dérivées de la moelle osseuse, qui ont été développées et différenciées ex vivo. Les CSM sont converties en cellules CSM-NTF en les cultivant dans des conditions brevetées qui induisent les cellules à sécréter des niveaux élevés de facteurs neurotrophiques. Les cellules MSC-NTF autologues peuvent délivrer efficacement de multiples NTF et cytokines immunomodulatrices directement sur le site de la lésion afin de provoquer un effet biologique souhaité et, en fin de compte, de ralentir ou de stabiliser la progression de la maladie. NurOwn® est actuellement évalué dans le cadre d’un essai randomisé contre placebo de phase 3 sur la SLA et d’un essai multicentrique ouvert de phase 2 sur la SEP progressive.

Source : Qurufocus & Israël Valley

Partager :