Partager :

La Banque européenne d’investissement a signé, jeudi 30 avril 2020, un accord de coopération avec l’Autorité israélienne de l’Innovation (National Authority for Technology and Innovation – NATI) pour rechercher conjointement des opportunités d’investissement dans le domaine de la bioconvergence appliquée à la santé. La bioconvergence est la convergence des technologies biologiques, physiques et informatiques inspirées par l’étude de la nature, c’est « le prochain moteur de croissance économique d’Israël », souligne Ami Appelbaum, président de NATI.

Ce texte a vu le même jour une concrétisation avec la conclusion d’un partenariat financier de 50 M€ avec Pluristem, via sa filiale allemande Pluristem GmbH. Ce prêt, versé en trois tranches, va permettre à la société israélienne de « soutenir la recherche et le développement de Pluristem dans l’UE, notamment sa plate-forme de thérapie cellulaire régénérative ». L’entreprise utilise des cellules dérivées du placenta pour le développement de produits candidats destinés au traitement de conditions médicales sévères telles que les infections, l’inflammation, l’ischémie, les lésions musculaires, les troubles hématologiques ou le syndrome de radiation aiguë. Elle a récemment étendu son activité au coronavirus en traitant plusieurs patients COVID-19 souffrant d’insuffisance respiratoire aiguë dans le cadre du programme «usage compassionnel», une option de traitement permettant l’utilisation de médicaments non autorisés pour les patients gravement malades.

Pluristem est la première entreprise israélo-européenne a bénéficier d’une garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques, instrument du Plan d’investissement de l’UE et selon Emmanuele Giaufret, ambassadeur de l’UE en Israël, « l’important accord signé aujourd’hui avec la BEi contribuera à mettre au point un traitement prometteur contre le coronavirus. »

Début avril 2020, le groupe Banque européenne d’investissement (BEI) créait un fonds de garantie paneuropéen de 25 mrds€ pour appuyer quelque 200 mrds€ de financement pour les entreprises, et principalement les Pme. Le 23 avril 2020, il approuvait 5 mrds€ de financements à l’appui des technologies médicales et des entreprises italiennes et espagnoles frappées par la crise économique à cause du coronavirus. La banque a déjà accordé un investissement en fonds propres de 75 M€ dans la société biopharmaceutique allemande Curevac pour l’aider dans sa recherche d’un vaccin.

Source : Econostrum

Partager :