Partager :

Santé numérique, télé-médecine : Les soins de santé traditionnels sont dynamisés par la technologie, les robots et autres outils high-tech étant utilisés pour examiner les patients et pour trouver des moyens de surveiller le virus. Tytocare permet aux médecins d’examiner à distance les patients en utilisant un stéthoscope, un thermomètre, et même en contrôlant les capacités pulmonaires ; EarlySense a développé une technologie capable de produire des données exploitables en temps réel et mis au point des outils de gestion de données qui permettent aux praticiens de déceler et de prévenir un état médical potentiellement grave avant même qu’il ne se dégrade. Ces technologies et d’autres devraient jouer un grand rôle dans la médecine alors même que soins de santé et high-tech continuent de fusionner. (TOI).

C’ISRAËL. Le domaine de la santé est aussi un secteur de pointe. La culture startup et le système de santé existant en Israël sont un terrain d’expérimentation idéal pour développer des technologies mobiles médicales. Plus de 200 startups sont à l’heure actuelle spécialisées en santé numérique et les financements ne faiblissent pas. Deux exemples. La firme Hisense, qui a révolutionné la lutte contre la mort subite des nourrissons en développant BabySense. Il s’agit d’un dispositif sans contact tactile, sans radiation, conçu pour empêcher la mort subite. L’appareil surveille la respiration d’un bébé et ses mouvements à travers le matelas pendant son sommeil. La startup ACount, quant à elle, a créé un système de microbiologie fonctionnant en temps réel qui permet la détection et le comptage des micro-organismes nuisibles en l’espace de quelques minutes. Au-delà de ces deux secteurs spécifiques, on peut affirmer que le tissu numérique israélien est très diversifié, et à la pointe de l’innovation dans l’ensemble des domaines du numérique.

Partager :