Partager :

Yaakov Litzman a démissionné. Il aura été le plus mauvais Ministre de la santé d’Israël. On n’avait jamais vu un personnage aussi incompétent. Aussi ridicule. Aussi malvenu au moment de la crise du coronavirus.

Sa gestion de l’épidémie de Covid-19 est largement critiquée. Il se montre réticent à l’égard des mesures de distanciation sociale et déclare : « Nous espérons que le Messie arrivera avant Pâques, qui débute le 8 avril. Je suis sûr qu’il viendra pour nous sauver, comme Dieu nous a sauvés pendant l’Exode d’Égypte. » Le magazine The Marker relève qu’il a passé le plus clair des dernières années à obtenir des fonds et des logements pour sa communauté et à avaliser les coupes budgétaires du gouvernement de Netanyahou dans le système public de santé israélien, désormais moins performant qu’auparavant. Cependant, d’après l’analyste Barak Ravid, « Il est le soldat le plus loyal que Nétanyahou aura jamais. C’est pour cela qu’il le défendra, (…) même si le renvoyer ou le changer de poste serait une décision immensément populaire ».

LE PLUS. Yaakov Litzman né le en Allemagne, est un rabbin et homme politique israélien. Il est le bras droit du rebbe de Gour, et le leader du parti religieux Agoudat Israel depuis 1999.

De 2015 à 2017, et depuis 2019, il est ministre de la Santé d’Israël au sein du quatrième gouvernement de Benyamin Netanyahou. Litzman naît de parents polonais, survivants de l’Holocauste, dans un camp de personnes déplacées en Allemagne. Quand il a deux ans, sa famille immigre à New York, dans le quartier de Brooklyn, où il passe sa jeunesse. À 17 ans, il poursuit ses études en Israël. Son premier emploi est directeur de l’école hassidique Beis Yaakov, une école de filles à Jérusalem.

Litzman a cinq enfants et vit à Jérusalem. Litzman débute en politique sous la direction du rebbe de Gour. En 1999, celui-ci demande à Litzman de se présenter pour l’élection législative de cette année. Depuis, Litzman est le leader du parti Agoudat Israel à la Knesset.

Litzman sert au commerce intérieur à la Knesset de 1999 à 2001. Dans le cadre de l’accord de coalition avec le gouvernement au pouvoir d’Ariel Sharon en 2000, il est nommé président de la commission des Finances de la Knesset, un poste qu’il a occupé jusqu’en 2007. Après les élections de 2009, il conserve son siège à la Knesset, et son parti rejoint le gouvernement nouvellement créé par le premier ministre Benyamin Netanyahou. Nommé ministre de la Santé le 2 septembre 2015, il démissionne le 26 novembre 2017 parce que des travaux de maintenance ferroviaires ont été réalisés durant le shabbat.

Partager :