Partager :

L’arsenal de missiles du Hezbollah fait parfois la une des journaux et à juste titre, car il est l’un des acteurs non étatiques le plus armé du monde.

Il est principalement constitué de « petites roquettes d’artillerie surface-surface portables et non guidées », qui servent à terroriser Israël, bien qu’il ne s’agisse pas de munitions guidées précises. Israël soutient que le Hezbollah a tiré environ « 15 000 roquettes et missiles à la veille de la guerre du Liban de 2006, tirant près de 4 000 fois sur Israël au cours des 34 jours de conflit ».

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, aurait déclaré que l’arsenal de missiles du Hezbollah est destiné à dissuader Israël. « Le but de nos roquettes est de dissuader Israël d’attaquer les civils libanais… l’ennemi craint que chaque fois qu’il nous affrontera, chaque fois qu’il y aura des victimes dans nos rangs parmi les civils libanais, cela conduira à un contre-barrage de nos roquettes, ce qu’il craint ».

Il dispose aussi du Fateh-110, qui est un modèle iranien. Sa portée serait de 250-300 kilomètres, soit environ 155-185 miles. Il est monté sur un lanceur mobile, ce qui le rend très mobile – parfait pour les lancements rapides et pour rester caché.

En plus de l’Iran, la Syrie a également été l’un des mécènes du Hezbollah, en fournissant un certain nombre de missiles. Le Hezbollah a probablement des centaines de ces missiles en réserve.

Le Hezbollah dispose aussi du missile antichar Koronet qui est un missile à guidage laser similaire au missile TOW des États-Unis. Sa portée est d’environ 5 kilomètres, soit un peu plus de trois milles, et il peut être utilisé comme antibunker/antibâtiment. Il a été développé par la Russie dans les années 1990 et vendu à la Syrie, qui a ensuite fourni les missiles au Hezbollah qui l’ a utilisé de manière très efficace contre les blindés israéliens.

La Russie pourrait fournir activement au Hezbollah des missiles directs, y compris des « missiles tactiques à longue portée, des roquettes guidées par laser et des armes antichars », qui comprendraient probablement le Koronet, que le Hezbollah connaît déjà et qui a été développé par la Russie dans les années 1990. Il a une portée de 300 kilomètres, environ 185 miles, et possède une ogive hautement explosive ou perforante.

La Syrie a pris livraison d’un certain nombre de Yakhont en 2011 et 2013, bien qu’il ne soit pas certain que le Hezbollah ait la capacité de tirer sur les Yakhont sans l’aide d’un acteur étatique – Iran ou Syrie. Israël pense que le Yakhont est « l’une des principales menaces… du Hezbollah, car le missile menace la navigation le long de toute la côte israélienne et pourrait compliquer tout blocus potentiel du Liban ».

Un soldat israélien a décrit le Hezbollah comme « une milice entraînée comme une armée et équipée comme un État », ce qui est logique compte tenu de la quantité d’équipement sur laquelle ils sont assis et les estimations actuelles situent leur arsenal de roquettes à 130.000 pièces.

Source : National Interest & Israël Valley

Partager :