Partager :

Le 17 avril, InnoCan Pharma a conclu un accord de recherche sponsorisé avec l’université de Tel Aviv pour collaborer au développement d’une nouvelle approche révolutionnaire pour traiter COVID-19 en utilisant des exosomes chargés de cannabidiol.

Selon les termes de l’accord de recherche, InnoCan et une équipe dirigée par le professeur Daniel Offen, un éminent chercheur spécialisé dans les neurosciences et la technologie des exosomes à l’université de Tel Aviv, collaboreront pour développer le produit de thérapie cellulaire, sur la base de ses travaux dans ce domaine. Innocan a accepté de financer la recherche sur la base d’étapes convenues, pour un montant total d’environ 450 000 dollars américains pour la première étape.

InnoCan et Ramot collaborent sur une nouvelle technologie révolutionnaire à base d’exosomes qui cible à la fois les indications du système nerveux central et le virus corona Covid-19. Les exosomes chargés de CBD ont le potentiel de fournir un effet hautement synergique des propriétés anti-inflammatoires et d’aider à la récupération des cellules pulmonaires infectées. Ce produit, qui devrait être administré par inhalation, sera testé contre une variété d’infections pulmonaires.

Les exosomes sont de petites particules créées lors de la multiplication des cellules souches et qui peuvent agir comme des « missiles de guidage », ciblant des organes endommagés spécifiques et jouent un rôle important dans la communication entre les cellules. Lorsque les propriétés de guérison cellulaire des exosomes sont combinées aux propriétés anti-inflammatoires du CBD, on s’attend à ce que l’effet synergétique soit élevé. Les résultats de la recherche pourraient être utiles à des traitements supplémentaires pour des indications du système nerveux central (SNC) telles que l’épilepsie et la maladie d’Alzheimer.

L’accord de recherche donne également à InnoCan Pharma l’option exclusive de recevoir une licence mondiale exclusive avec redevance sur la technologie de base de Ramot et les résultats de la recherche pour permettre à InnoCan de développer et de fabriquer ICLX pour le traitement du COVID-19 et potentiellement pour d’autres types d’inflammations pulmonaires et d’autres maladies respiratoires.

Source :Yahoo Finance & Israël Valley

Partager :