Partager :

Les chercheurs du cyber-géant israélien Check Point ont identifié une « escalade » dramatique du nombre de cyber-attaques liées au coronavirus, alors que le phénomène avait enregistré une baisse globale dans les mois précédant la crise sanitaire.

Entre janvier et mars, le moteur ThreatCloud de la société a ainsi constaté une baisse mensuelle de 17% des cyber-attaques contre les réseaux organisationnels dans le monde.

Depuis la mi-février, cependant, les cyber-attaques liées au coronavirus ont explosé.

Les hackers ont exploité la popularité croissante de Netflix dans le cadre de leurs stratagèmes de fraude sur la toile.

Nous devons « faire preuve d’une bonne cyber-hygiène et être extrêmement prudents lors de la réception de documents et de liens. »

Au cours des deux dernières semaines, selon les chercheurs, le nombre d’attaques quotidiennes est passé de quelques centaines à plus de 5.000 le 28 mars. La moyenne s’élève désormais à plus de 2.600 attaques par jour.

Les attaques liées au coronavirus ont été définies comme celles impliquant des sites internet avec « corona » ou « covid » dans leur nom de domaine, mais aussi des fichiers avec des noms liés au coronavirus, ou encore des fichiers distribués dans des e-mails.

« La hausse conséquente des cyber-attaques liées au coronavirus est liée aux nouvelles dévastatrices sur la situation aux États-Unis et dans l’Union européenne », a déclaré Omer Dembinsky, responsable des données de Threat Intelligence à Check Point.

https://www.i24news.tv

Partager :