Partager :

L’armée israélienne a déclaré jeudi qu’elle avait commencé à convertir les appareils respiratoires à usage domestique courants en ventilateurs capables de fournir une assistance respiratoire potentiellement vitale aux patients atteints de COVID-19.

Environ 150 ingénieurs des forces armées ont travaillé pendant quatre semaines sur cette technologie, que l’armée a brevetée, a déclaré le Major S., qui a dirigé le projet au sein de l’unité technologique de renseignement de l’armée.

L’armée peut produire 100 respirateurs par jour et prévoit d’en livrer 1 000 au ministère israélien de la santé, a-t-il ajouté. Pour des raisons de sécurité, l’armée n’a pas divulgué le nom complet de l’officier.

Un premier lot de 100 sera livré au centre médical de Sheba, près de Tel Aviv.

Les ventilateurs invasifs – qui utilisent un tube pour transmettre l’air directement dans les poumons, généralement par la bouche – sont essentiels pour les personnes souffrant d’insuffisance pulmonaire, une complication courante dont souffrent les patients atteints de cas graves de coronavirus.

Les cas moins graves sont souvent traités à l’aide de machines non invasives, qui reposent généralement sur des masques faciaux placés sur le nez et la bouche. Ils sont généralement plus puissants que les respirateurs à domicile.

Les nouveaux appareils peuvent desservir plus d’un patient à la fois et être reliés à un système central afin que les médecins puissent surveiller la pression pulmonaire et d’autres signes vitaux des patients, a déclaré le Dr Amit Zabtani du centre médical de Sheba, qui a participé au projet.

« Il n’offre pas toutes les différentes méthodes de ventilation (que l’on trouve généralement dans les machines), mais il est suffisant pour apporter le soutien … dont les patients atteints de coronaropathie ont besoin à l’hôpital », a ajouté le Dr Zabtani.

Les ventilateurs modernisés ont été testés dans un environnement simulé, mais pas encore sur les patients.

Source : Reuters & Israël Valley

Partager :