Partager :

Dix voyageurs, venus d’Israël, du Mexique, d’Australie et d’Autriche, ont été surpris en train de se promener à Rishikesh en Inde en brisant le confinement imposé dans cette ville, rendue célèbre par les Beatles.

L’officier de police local Vinod Sharma a déclaré que chacun d’entre eux avait dû écrire 500 fois « Je n’ai pas suivi les règles de confinement, alors je suis vraiment désolé« .

Le confinement national a été imposé vers la fin du mois de mars, les résidents n’étant autorisés à quitter leur domicile que pour des services essentiels tels que l’achat d’épicerie et de médicaments.

Plus de 700 touristes étrangers des États-Unis, d’Australie, du Mexique et d’Israël séjournant dans la région avaient déjà bafoué les règles de confinement, a déclaré M. Sharma, ajoutant que cette punition inhabituelle leur avait été infligée pour leur donner une leçon.

La police a déclaré qu’elle demanderait aux hôtels de la région de ne permettre aux clients étrangers de sortir que s’ils sont accompagnés par des aides locales et que ceux qui ne respecteraient pas cette consigne pourraient faire l’objet de poursuites judiciaires, a déclaré M. Sharma.

La police a mis au point des méthodes inhabituelles pour encourager les gens à rester chez eux afin de stopper la propagation de cette maladie mortelle, notamment en portant des casques en forme e coronavirus.

Les Indiens surpris à sortir ont droit à un traitement plus dur et dans certains États, des policiers ont également été vus dans des vidéos, frappant les conducteurs sur le bord de la route et faisant sortir les gens pour effectuer des accroupissements et des sauts en guise de punition.

Le Premier ministre indien Narendra Modi devrait prolonger de deux semaines la quarantaine nationale qui devait initialement prendre fin mardi.

Dimanche dernier, l’Inde avait enregistré plus de 8 300 cas de coronavirus et 273 décès dus à la maladie.

Source : MSN & Israël Valley

Partager :