Partager :

Les habitants de de Bnei Brak vont être soumis à des tests aléatoires afin de mieux comprendre l’étendue d’une épidémie de coronavirus, a rapporté vendredi le Times of Israel.

Selon Channel 12, les inquiétudes des responsables du ministère de la Santé concernant les données inexactes au sujet de la propagation du Covid-19 ont incité à repenser la politique actuelle en matière de tests.

Les responsables du ministère de la Santé craignent que la propagation du coronavirus soit beaucoup plus grave que ne le suggèrent les chiffres actuels, avec seulement 1.594 cas d’infection signalés à Bnei Brak.

Un proche conseiller du Premier ministre Benyamin Netanyahou, Amnon Shashua, professeur de l’Université hébraïque, aurait parlé à la fille du rabbin le plus influent de Bnei Brak pour obtenir la bénédiction de sa famille avant le début des tests.

La semaine dernière, un millier de policiers ont été déployés aux entrées de Bnei Brak pour en bloquer l’accès, suite à une décision du gouvernement israélien, après que cette ville proche de Tel Aviv à majorité ultra-orthodoxe, est devenue un des plus importants foyers de coronavirus dans le pays.

https://www.i24news.tv

Partager :