Partager :

Le président américain Donald Trump s’en est pris mardi avec virulence à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’accusant d’être trop proche de la Chine et de mal gérer la pandémie du coronavirus, des critiques rejetées aussitôt par l’ONU.

« L’OMS s’est vraiment plantée », a tweeté le président au moment où les Etats-Unis ont dépassé la barre des 11.000 morts.

Étrangement, ils sont largement financés par les Etats-Unis et pourtant très centrés sur la Chine. Nous allons nous pencher avec attention sur le dossier », a-t-il ajouté.

« Heureusement, j’ai rejeté leur conseils initiaux de laisser nos frontières avec la Chine ouvertes. Pourquoi nous ont-ils donné une recommandation aussi erronée ? », a-t-il conclu.

Lors de son point-presse quotidien, le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a rejeté mardi les critiques du président américain contre son agence.

« Pour le secrétaire général (Antonio Guterres), il est clair que l’OMS, sous la direction du docteur Tedros Adhanom, a fait un énorme travail sur le Covid-19 en soutenant des pays avec l’acheminement de millions d’équipements médicaux », a-t-il dit.

« L’OMS a montré la force du système de santé international », a aussi jugé le porte-parole.

Les Etats-Unis sont le pays qui compte, de très loin, le plus grand nombre de cas officiellement déclarés de Covid-19.

Partager :