Partager :

Le coronavirus va entraîner un déclin des nouvelles startups en Israël. De fait, les petites entreprises, les premières à souffrir des retombées de la pandémie, font face à une terrible crise des financements, ont déclaré IVC Research Center et des avocats ZAG S&W dans un rapport. Seulement quatre accords de levée de fonds ont été signés depuis février, selon les données du rapport.

Les entreprises ayant besoin d’un capitale d’amorçage ont subi un « coup très dur » à cause de la crise du COVID-19. Elles ont levé 16 millions de dollars dans 21 accords au premier trimestre, soit une baisse de 28 % du nombre d’accord et de 70 % du volume de capital par rapport aux moyennes trimestrielles de 2019, soulignait le rapport.

« La capacité de résistance de secteur de la haute-technologie israélienne sera mise à l’épreuve en 2020 », a déclaré Guy Holtzman, le PDG d’IVC Research Center dans un communiqué.

Au premier trimestre de 2020, les levées de capital d’amorçage ont enregistré une forte baisse avec 24 accords, à comparer aux moyennes trimestrielles situées à 32 accords de levée de capital d’amorçage chaque année depuis 2013. Avec l’arrivée de la crise au premier semestre, la levée de capital d’amorçage a presque été mise à l’arrêt : il y a seulement eu deux accords en février et mars, précisait le rapport.

(Times of Israel)

Partager :