Partager :

SmellTracker, développé en Israël, est une plate-forme en ligne qui permet l’autosurveillance de l’odeur pour détecter les premiers signes de COVID-19.

Votre odorat vous joue des tours ? Ce n’est pas forcement inquiétant, mais une perte olfactive soudaine a été signalée comme un symptôme important chez environ 60% des patients atteints de COVID-19.

En France, les personnes signalant une baisse spectaculaire de leur capacité à sentir sont automatiquement présumées coronavirus positives. En Israël des tests plus poussés sont pratiqués.

Sur la base de ces données, les scientifiques israéliens du Weizmann Institute, en collaboration avec Wolfson Medical Center à Holon, ont développé SmellTracker. Il s’agit d’une plateforme en ligne qui permet l’auto-surveillance de l’odeur afin de détecter les premiers signes de COVID-19.

SmellTracker a été préparé dans le laboratoire de recherche olfactive du professeur Noam Sobel du département de neurobiologie de l’Institut Weizmann. Son équipe avait précédemment développé un modèle mathématique qui caractérise avec précision «l’empreinte olfactive» unique d’un individu.

Le test olfactif  – 5 parfums de la maison

En utilisant cet algorithme existant, SmellTracker guide les utilisateurs sur la cartographie de leur odorat à l’aide de cinq parfums trouvés dans pratiquement chaque maison. il vous faudra respirer des épices, vinaigre, dentifrice, extraits de pâtisserie, beurre d’arachide et autres. Le test est pour l’instant disponible en anglais, hébreu et arabe. Il devrait également être disponible en suédois, français, japonais, espagnol, allemand et persan.

Le test d’odeur en ligne de cinq minutes peut découvrir des changements soudains dans la perception des odeurs. Ces changements peuvent être une indication précoce de COVID-19. Le test a déjà identifié des cas potentiels de coronavirus qui ont ensuite été confirmés.

À mesure que davantage de données sont collectées, les chercheurs sont plus susceptibles de pouvoir caractériser une empreinte digitale olfactive unique pour la détection précoce de COVID-19.

L’entreprise, lancée avec le soutien du ministère de la Défense, sera promue dans les prochains jours en Suède, en France et dans d’autres pays. Le laboratoire du professeur Noam Sobel distribue également des kits «gratter et sentir» aux patients confirmés atteints de coronavirus pour cartographier leur odorat.

https://www.coolamnews.com/le-test-israelien-a-faire-chez-soi-pour-detecter-le-coronavirus/

Partager :