Partager :

Si les médias se consacrent aux grands rencontres sportives, il y a des milliers de matches qui ne font jamais la Une des journaux.

Grâce à la start-up israélienne Pixellot, ces confrontations universitaires ou de ligues semi-professionnelles ont désormais aussi droit à une retransmission en direct. Son système entièrement automatisé permet de diffuser sans aucune présence humaine des rencontres situées sur n’importe quel terrain de la planète.

Pour cela, rien de plus simple, il suffit que les caméras de l’entreprise soient installés au sein de l’enceinte sportive. Au cours de la rencontre, l’intelligence artificielle entre en action et assure elle même le travail effectué traditionnellement par l’équipe de production. La combinaison de la vision par ordinateur et des algorithmes permet donc de choisir la caméra et de suivre le jeu.

L’IA, qui fonctionne à l’aide du deep learning, s’est améliorée au fil du temps. Avec quasiment 500 000 rencontres au compteur depuis son lancement en 2014, elle assure un cadrage de plus en plus précis. Le résultat est bien là et sans atteindre le niveau de qualité des grandes productions audiovisuelles, le rendu est très honnête.

Le succès d’un tel service repose aussi sur sa facilité d’utilisation. Il suffit en effet de renseigner les noms des équipes à l’avance et tout le reste est géré automatiquement. Pixellot signe donc des contrats un peu partout dans le monde. Le dernier en date n’est autre qu’un accord avec un diffuseur local argentin pour diffuser la Primera A, la première division du championnat de football féminin.

Mais la startup compte aussi des grands noms du football mondial parmi ses clients. Selon Forbes, le Real Madrid et le Bayern Munich ont en effet décidé de recourir à ses services. L’objectif est de fournir aux recruteurs des outils d’analyse vidéo de qualité afin, pourquoi pas, de repérer la prochaine star du ballon rond.

Source : Presse citron & Israël Valley

 

Partager :