Partager :

Les lieux de culte sont fermés en Israël. Le Kotel, qui reste ouvert, a été désinfecté par des employés de la mairie de Jérusalem.

Le Mur des Lamentations, appelé aussi le Mur occidental ou le Kotel (« le Mur ») est une partie du mur de soutènement de l’esplanade du Temple de Jérusalem, situé dans le quartier juif de la vieille ville de Jérusalem, datant du Ier siècle, durant l’achèvement de la construction du Temple d’Hérode.

Intégré au VIIe siècle aux murs d’enceinte de l’Esplanade des Mosquées lors de la construction du Dôme du Rocher puis de la mosquée al-Aqsa1, il est révéré par une partie des Juifs comme mur du Mont du Temple et pour sa proximité avec le Saint des Saints du Temple d’Hérode ; de ce fait, ils le considèrent comme l’endroit le plus saint pour la prière.

Le Mur occidental est également devenu un symbole national israélien ; des cérémonies civiles s’y déroulent, notamment lors du Jour du souvenir. De nombreux chefs d’Etat en visite officielle en Israël ne manquent pas de visiter le Mur occidental. Ce fut aussi le cas de papes venus pèleriner : Jean-Paul II en 2000 et François en 2014, qui y ont glissé leur feuille de prières devant les caméras. En visite en terre sainte, les papes Paul VI en 1964 et Benoït XVI en 2009 ne s’y sont pas rendus.

Partager :