Partager :

Le 1er Ministre a annoncé jeudi soir que l’état d’urgence rentrerait en vigueur pour au minimum sept jours à partir de minuit. « Le nombre de malades croît chaque jour et l’épidémie continue de se propager. Le double de cas est attendu pour les jours à venir avec également de nombreuses victimes ».

« Au vu des réactions de la population, qui ne sont pas suffisantes quant au respect du confinement, nous avons décidé de décréter l’état d’urgence à partir de minuit pour un minimum de sept jours, » a-t-il affirmé. Benyamin Netanyahou a rappelé l’importance de rester chez soi pour empêcher la propagation de la pandémie.  « Il ne s’agit pas d’une recommandation mais d’un ordre. Vous pourrez toutefois faire vos courses ou sortir pour consulter un médecin, » a-t-il assuré. Les sorties seront cependant contrôlées par les forces de l’ordre.  « Nous tirons les leçons des premiers pays touchés et la responsabilité de chacun de nous est importante pour vaincre cette crise. L’épidémie sera longue et difficile mais avec l’aide de D, nous allons vaincre, » a-t-il conclu.

LE PLUS. Le gouvernement israélien a approuvé à l’unanimité, vendredi matin, les nouvelles restrictions annoncées jeudi soir par le Premier ministre, visant à contenir la propagation du coronavirus dans l’Etat juif, alors que le pays compte désormais 677 personnes contaminées.

Lors d’une intervention télévisée jeudi soir, le 1er Ministre a intimé aux Israéliens de rester confinés chez eux, ajoutant que les autorités engageront désormais des poursuites contre les personnes qui quittent leur domicile, en violation avec les directives du ministère de la Santé.

Ces nouvelles restrictions ont pris effet vendredi matin et resteront en vigueur sept jours dans un premier temps.

Les mesures annoncées stipulent:

1. L’interdiction de sortir de chez soi, sauf pour aller travailler (s’il n’est pas possible de faire autrement), acheter de la nourriture, des produits de première nécessité et des médicaments, ainsi que pour se faire soigner ou bénéficier de services « essentiels ».

2. L’interdiction de se rendre dans les parcs, jardins, plages, piscines, bibliothèques, musées ou tout autre lieu public. Il demeure autorisé de sortir avec ses enfants dans le strict cadre familial.

3. L’interdiction de dispenser des cours de quelque nature que ce soit. Il est autorisé de faire du sport par groupe de cinq personnes maximum.

4. Le maintien des relations sociales par le biais des moyens de communication (éviter les rassemblements entre amis et avec la famille qui n’habite pas dans le même foyer).

5. L’interdiction de sortir pour les personnes fragiles (sauf pour se faire soigner en cas d’urgence).

6. L’autorisation de faire de courtes promenades près de chez soi, sans s’approcher des personnes avec lesquelles on ne vit pas (garder une distance de deux mètres).

7. L’autorisation de sortir pour faire un don du sang.

8. L’autorisation de sortir pour se rendre à un mariage, à un enterrement, ou à des prières.

9. L’autorisation d’aider une personne qui, en raison de son âge, de ses conditions médicales ou d’un handicap, a besoin d’assistance.

10. L’autorisation de sortir pour un besoin vital qui n’a pas été spécifié dans les articles 1 à 9.

11. Le droit de manifester est également préservé, à condition que les directives du ministère de la santé soient respectées.

Source : i24News (Copyrights)

Partager :