Partager :

SPECIAL ISRAELVALLEY. Le Mossad prévoit d’importer 4 millions de kits de tests au total. Une opération menée par le Mossad, en coopération avec le Shin Bet et Tsahal, a permis d’importer près de 100.000 kits de tests au coronavirus en Israël depuis l’étranger, a rapporté jeudi le site d’informations Channel 12. (Source :i24News).

Selon IsraelValley : Il est clair qu’un pays a transmis des tests. Quel est ce pays? Israelvalley a fait une short list. Le pays est XXXXXXXXXX… Impossible de citer ce pays car le Mossad n’a pas donné la source. Il nous est donc impossible de donner le nom du pays. La censure veille au grain… Par ailleurs des articles de presse en Israël (JPost) signalent que les kits de tests importés par le Mossad seraient non utilisables.

LE PLUS. ISRAELVALLEY A SIMPLEMENT GOOGELISE : « KITS DE TEST EXPORT ». Nous avons trouvé un article intéressant. Selon IsraelValley .

AVERTISSEMENT. Impossible de dire si oui où non le Mossad a acheté les kits au Vietnam.

Seon lecourrier.vn (copyrights).

« Début mars, le Vietnam a mis au point avec succès un kit de test de RT-PCR en temps réel qui permet de diagnostiquer en 2 heures le nouveau coronavirus. Sa fiabilité équivaut à celle des kits utilisés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les États-Unis. Il s’agit du fruit de la collaboration entre l’Académie de médecine militaire et la Société de technologies Viêt Á.
« La semaine dernière, nous avons fabriqué des premiers milliers de kits. Précis, cet outil nous aide à détecter rapidement le virus, outre ceux fournis par l’OMS et les États-Unis », a informé Phan Quôc Viêt, directeur de Viêt Á, ajoutant que les retours sur ce kit sont très positifs.Cette compagnie dispose d’une capacité de production d’environ 10.000 tests/jour, qui pourrait tripler en cas nécessaire.

« Le kit, dont la qualité et l’exactitude sont comparables à ceux de l’OMS et des États-Unis, contribuera de façon considérable à la lutte contre la pandémie et au développement technoscientifique au Vietnam« , a affirmé Dô Quyêt, directeur de l’Académie de médecine militaire.

Un kit pour 30 tests

La société Viêt Á a annoncé qu’elle enverrait cette semaine ses premiers kits de dépistage du SRAS-CoV-2 à quatre pays que sont l’Ukraine, la Finlande, l’Iran et la Malaisie. « Il s’agit du premier lot exporté, en quantité limitée. Cependant, 20 pays nous ont commandé, dont plusieurs pays européens tels que l’Allemagne, la Finlande, l’Italie, la Pologne, la Suède… La plus importante commande s’élève à 5.000 kits, permettant d’effectuer 150.000 tests« , a-t-elle informé ».

Partager :