Partager :

Propriétaire des marques Jacques Bogart, Carven, Ted Lapidus dans les parfums, Stendhal et Méthode Jeanne Piaubert dans les cosmétiques), le groupe indépendant Bogart a pris le virage de la distribution afin de cumuler les marges et de disposer d’un débouché plus large pour ses produits, dans un marché dominé par de très gros industriels (L’Oréal, Coty…) et des enseignes elles aussi incontournables, telles Sephora, Douglas, Nocibé…

La discrète petite entreprise de parfums et cosmétiques de la famille Konckier a connu un rétablissement impressionnant en Bourse depuis plus d’un an. Tombée à 4,10 € en octobre 2018, elle n’avait pas échappé, alors, au sauve-qui-peut des investisseurs vis-à-vis des valeurs moyennes. Pourtant, dans cette période difficile, la société Jacques Bogart était en train d’acheter un réseau de 200 parfumeries en Belgique, point d’orgue d’une série d’acquisitions de petites chaînes en Allemagne et au Luxembourg.

En fin d’année dernière, l’entreprise exploitait près de 400 points de vente, dont ses parfumeries April Cosmetics & Perfumes Chain Stores Ltd, développées depuis 2004 en France et en Israël.

Sans trop alourdir son bilan par ces acquisitions, Jacques Bogart a fait passer son chiffre d’affaires de 104 millions d’euros en 2016 à 302 millions en 2019.

Source : Investir-Le Journal des finances & Israël Valley

 

Partager :