Partager :
L’information sur l’acquisition par Rabat de trois drones de fabrication israélienne est une fake news, selon le site FAR-Maroc, proche des Forces armées royales, qui suppose que le royaume chérifien fait face à «une tentative de dénigrement» en raison de sa position sur le conflit israélo-palestinien.


Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le site d’information militaire proche des Forces armées royale (FAR) marocaines, FAR-Maroc, a démenti les informations rapportées par certains médias israéliens, internationaux et nationaux, faisant état de l’acquisition par le royaume chérifien de drones de reconnaissance Heron fabriqués par l’entreprise Israel Aerospace Industries.
Ainsi, FAR-Maroc affirme que la publication de cette information «a coïncidé avec la présentation de la proposition de nouveau plan de paix au Moyen-Orient [l’«accord du siècle» de Trump, ndlr] et l’attitude équilibrée et positive exprimée par le Maroc à son sujet, qui a été saluée par les différentes parties, en particulier les Palestiniens».
Tout en précisant qu’il s’agissait bien d’une fake news, le site a estimé qu’il était question «de manœuvres ayant pour but de ternir l’image du Maroc dans cette phase sensible du problème de Jérusalem-Est, et de dénigrer la lutte permanente du royaume» pour la ville sainte depuis des décennies.
À la fin de la semaine passée, le site d’information français Intelligence Online a rapporté que «le Maroc avait acheté trois drones de fabrication israélienne via la France, malgré l’absence de relations officielles entre les deux pays».
Cette information a été reprise par plusieurs médias nationaux, internationaux et israéliens.
Ainsi, le magazine en ligne Times of Israël a rapporté, tout en citant Intelligence Online, dimanche 2 février, que le Maroc a acheté trois drones Heron pour une bagatelle de 48 millions de dollars, précisant que ces engins étaient développés par l’entreprise Israel Aerospace Industries.

Source Sputnik News

Partager :