Partager :

Les sénateurs républicains et démocrates ont présenté jeudi une loi visant à allouer une aide annuelle de 3,3 milliards à l’Etat hébreu, dans le but de mettre à exécution un premier accord voté en 2016 entre les deux pays.

Le premier projet de loi voté en 2016 et qui a été bloqué l’année dernière, comprenait, en plus de l’aide financière, une mesure permettant à l’Etat américain de condamner ses citoyens s’ils boycottaient l’Etat juif.

Les opposants à ce premier projet de loi, dont de nombreux Démocrates, ont considéré que cette disposition portait atteinte à la liberté d’expression.

Le sénateur républicain Marco Rubio et le sénateur démocrate Chris Coons ont coparrainé le nouveau projet de loi. Celui-ci permettrait la mise en vigueur d’un premier accord conclu entre Israël et l’administration d’Obama il y a quatre ans.

Ce projet de loi constituait le plus grand engagement d’aide militaire des Etats-Unis envers n’importe quel autre pays.

Selon des déclarations accordées à Reuters, M. Rubio a déclaré qu’Israël faisait face à des « menaces sans précédent ».

« Les événements des derniers jours sont un rappel brutal de l’importance de l’assistance américaine à la sécurité d’Israël », a ajouté Coons en faisant référence à la montée des tensions entre Washington et Téhéran depuis l’élimination de Soleimani.

Source :i24News (Copyrights)

Partager :