Partager :

Israël vient de voir arriver dans son portefeuille d’entreprises dédiées à la sécurité informatique un nouveau venu, WiSPear. Cette jeune start-up est a classer dans les fournisseurs de solutions d’espionnage.
Comme la société Cellebrite, qui fournit des logiciels d’espionnage aux états [piratée et vidée de 900Go de données il y a un an, NDR], WiSpear propose des outils d’interceptions Wi-Fi.
Selon son site web, la société propose de quoi infiltrer les réseaux : « WiSpear conçoit et développe des produits de renseignement et d’interception Wi-Fi. Ils permettent aux organismes d’application de la loi (LEA), aux services de renseignement et de sécurité intérieure de surmonter les problèmes de sécurité Wi-Fi.« .
WiSPear vient de signer sa première année d’existence. Pas vraiment des jeunots sur le marché. D’abord son équipe, d’anciens militaires. Comme un ex-commandant d’une unité spéciale du Corps du renseignement de la Force de défense israélienne (Central Collection Unit of the Intelligence Corps).
Des ingénieurs qui, auparavant, travaillaient aussi pour le Yehida Shmone-Matayim. L’Unité 8200, les grandes oreilles du Pays spécialisées dans le renseignement d’origine électromagnétique et du déchiffrement de codes.
Une PME montée par le fondateur de Circles, une PME spécialisée dans les interceptions en temps réel de données passant par les réseaux 3G. Circles a été revendue depuis à une autre société israélienne, NSO.
WiSPear serait capable d’intercepter facilement tout signal Wi-Fi. De voler des informations à partir des réseaux infiltrés tels que les mots de passe. Une attaque possible sur de longue distance ! L’entreprise sera présente, en novembre 2017, à Paris, lors du salon Milipol.
Copyrights et Source : www.zataz.com
Auteur : Damien Bancal – Fondateur de ZATAZ – Journaliste – Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans.

Partager :