Partager :
Depuis quelques temps entreprise israélienne mPrest, qui a développé le logiciel qui pilote le système antimissile israélien Iron Dome, travaille avec la New York Power Authority (NYPA) qui s’occupe des centrales électriques. Leur but : empêcher d’éventuelles coupures qui font perdre au NYPA beaucoup de temps et d’argent.
Selon tel-avivre.com : « C’est pourquoi désormais, la centrale nucléaire de Robert Moses Niagara de l’État de New York, la centrale de pompage à accumulation de Blenheim-Gilboa et une usine de 500 MW dans le Queens possèdent une nouvelle technologie basé sur le logiciel Iron Dome.
La NYPA avait fait appel à mPrest après l’échec de deux de ses plus gros transformateurs – le projet hydroélectrique Blenheim-Gilboa en 2012 et le projet Niagara Power en 2014, et si aucun de ces échecs n’a été catastrophique, ils ont coûté plus de 5 millions de dollars de réparations.
mPrest avait proposé à NYPA d’adapter le logiciel antimissile d’Iron Dome d’Israël pour surveiller les centrales électriques. Au final l’application Asset Health Management issue de la technologie Iron Dome surveille l’état des centrales, arrête les équipements défaillants et ré-achemine l’alimentation pour éviter les coupures imprévues et réduire également le risque d’explosions. Bien que le logiciel ne puisse pas empêcher les fermetures dues à des conditions externes extrêmes telles que les ouragans ou les tremblements de terre, il peut analyser la cause du problème après coup.
Suivant l’exemple de la NYPA, la société Vector, a investi dix millions de dollars dans l’entreprise israélienne mPrest afin de développer sa distribution d’énergie en Nouvelle Zélande. Selon Doron Gover, responsable en charge du développement de l’entreprise, le logiciel de mPrest pourrait bientôt être utilisé également en Australie, en Amérique Latine, en Chine et en Europe ».
Source : tel-avivre.com/

Print Friendly
Partager :