Partager :
Le Forum international de l’investissement « Tunisia Investissment Forum » (TIF 2017) aura lieu cette année les 9 et 10 novembre à Tunis rassemblant 1.200 participants issus de plus de 40 pays, a annoncé mardi Khalil Laabidi, directeur général de l’Agence des investissements étrangers (FIPA) de Tunisie, organisateur de l’événement, lors d’une conférence de presse. Selon IsraelValley de nombreux israéliens seront des participants actifs à cette conférence exceptionnelle. Ce qui est certain : les israéliens se rendront en Tunisie avec un passeport non-israélien (beaucoup de Français ayant la double nationalité).
Selon China.org : « Cette nouvelle édition du TIF 2017 serait rehaussée par la présence de plusieurs personnalités tunisiennes et étrangères permettant de « se pencher sur une série de thématiques dont la place de la Tunisie dans les chaînes de valeur mondiales et la reconquête de son positionnement comme hub régional » , a confié M. Laabidi à Xinhua.
Selon lui, le TIF 2017 aura pour principales finalités de communiquer sur les atouts et les opportunités en Tunisie, consolider la confiance de l’investisseur, inciter et mobiliser l’investissement extérieur, promouvoir l’initiative privée et le partenariat public-privé outre la mise en avant du développement régional et de la responsabilité sociale.
Prolongement de la réussite du dernier forum international « Tunisia 2020 » , tenu en 2016 avec 34 milliards d’investissements mobilisés en deux jours, le TIF 2017 « serait en mesure de bien refléter les prémices de rétablissement de notre modèle économique », a rassuré le chef de la FIPA.
En effet, l’investissement étranger a enregistré durant les dix premiers mois de l’année en cours une croissance de 13,6% dont 41,3% injectés dans les industries manufacturières, connues en Tunisie pour être le secteur le plus générateur d’emplois.
La croissance des investissements étrangers dans le secteur agricole touche 47,1%, une donne nourrie essentiellement par la relative atténuation de la dévaluation de la monnaie tunisienne (dinar tunisien) par rapport à l’euro et au dollar.
Le seul souci, a regretté M. Laabidi, demeure le rendement encore régressif du secteur pétrolier où la baisse se situe à 9,3%.
Pour l’instant, l’Italie sera le pays le mieux représenté lors du TIF 2017, suivie par la France, la Turquie et la Grande Bretagne, a précisé le directeur général de la FIPA.
Pour sa part, le président honorifique du TIF 2017 Jalloul Ayed a tenu à préciser que ce rendez-vous économique d’envergure mondiale « sera l’opportunité de refléter tout un potentiel tunisien riche, varié et séduisant pour tous les investisseurs locaux et étrangers ainsi que pour des bailleurs de fonds partenaires de la Tunisie » .
Ancien ministre tunisien des Finance, M. Ayed a indiqué dans une déclaration à Xinhua que le TIF 2017 s’appuie sur la nouvelle réglementation économique tunisienne notamment le Code de l’investissement ainsi que le plan quinquennal 2016-2020.
« Nous veillerons également, a-t-il poursuivi, à mettre en valeur la nouvelle tendance vers l’investissement dans l’énergie renouvelable mais surtout dans l’industrie du futur, soit l’industrie 4.0 basée fondamentalement sur l’Internet des objets, les systèmes cyberphysiques et les attitudes cognitives ».
Selon lui, la Tunisie a « tous les atouts susceptibles de faire de ce pays un hub à la fois logistique et technologique ».
Suivez China.org.cn
Partager :