Partager :

L’épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, déjà mise en cause pour son comportement envers des salariés de la résidence du chef du gouvernement, fait l’objet de nouvelles accusations de mauvais traitements de la part d’une employée, ont rapporté lundi les médias israéliens.

Ce dossier, et plusieurs autres affaires de corruption présumée contre M. Netanyahu et son entourage, commencent, selon les analystes, à menacer la survie politique du Premier ministre, en poste depuis 2009. Dans la dernière affaire en date, une femme de ménage, employée récemment pour une courte période à la résidence officielle de Jérusalem, a engagé des poursuites contre Sara Netanyahu pour mauvais traitements, d’après plusieurs médias.  La plaignante, qui réclame 54.000 euros de dommages de Mme Netanyahu, a aussi déposé une plainte auprès de la police pour des menaces et intimidations depuis le lancement de la procédure, a indiqué la police dans un communiqué.
Contactée par l’AFP, la porte-parole de la famille de M. Netanyahu n’a pas réagi dans l’immédiat. Mais elle a déclaré dans les médias israéliens qu’il s’agissait d' »affirmations sans fondement » et d’une énième démarche visant à entacher la réputation du Premier ministre.
Selon les médias, la plaignante, une ultra-orthodoxe mère de trois enfants, reproche à Sara Netanyahu de l’avoir humiliée et harcelée alors qu’elle travaillait à la résidence.  D’après les mêmes sources, Sara Netanyahu lui aurait interdit de manger, de boire ou de prendre des pauses durant son service. Elle l’aurait aussi contrainte de changer de vêtements plusieurs fois par jour.  Lors de l’entretien d’embauche, Mme Netanyahu aurait en outre déclaré, à propos de ses employés: « Je n’aime pas quand ils marchent, j’aime quand ils courent« , avant d’ajouter que c’était la raison pour laquelle elle n’employait jamais de « femmes grosses« .
http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/israel-nouvelles-accusations-de-mauvais-traitements-contre-l-epouse-netanyahu_1956298.html

Partager :