Partager :

Une action préventive contre le parti chiite « aurait le soutien non seulement des Etats-Unis, mais également des pays occidentaux et bénéficierait d’un soutien tacite du monde arabe sunnite », selon un rapport international. Un « nouveau conflit majeur » opposant Israël au Hezbollah « n’est qu’une question de temps », indique un rapport publié mercredi par des experts militaires internationaux et rapporté par la presse israélienne.

Ces experts, d’anciens officiers supérieurs britanniques, français, allemands, australiens, italiens, espagnols et américains, mettent en garde dans ce document contre une guerre « exceptionnellement dangereuse » qui sera probablement déclenchée, selon eux, par « une erreur de calcul ». Ces officiers sont membres d’un « Comité militaire de haut rang » qui avait été formé à la demande d’Israël en 2015 pour évaluer la précédente guerre ayant opposé Israël au Hezbollah, en 2006.

INFO PLUS. L’armée de l’air israélienne a réceptionné 3 Lockheed Martin F-35I «  Adir  » sur la base aérienne de Nevatim. Ils rejoignent les deux premiers F-35I reçu le 12 décembre 2016. « L’intégration de 3 avions supplémentaires représente une nouvelle étape dans le renforcement des capacités de l’armée de l’air israélienne », a déclaré le Brigadier Général Eyal Grinboim, commandant de la base aérienne de Nevatim. Les « Adir » appartiennent à l’escadron Golden Eagle (ou Aigle Royal). (Air & Cosmos)

LE PLUS. Construite dans l’immédiat après-guerre, la base aérienne de Nevatim fut profondément réaménagée et durcie dans les années 1980. Elle dispose désormais de trois pistes, les deux plus au nord étant réservées aux chasseurs et étant environnées d’abris bétonnés. On repère à l’est les autres installations de la base. La piste au sud ne dispose pas d’abris mais de hangars plus légers et de places de stationnement en plein air pour des avions de plus grande taille.
On y trouve deux escadrons de transport opérant des Lockheed C-130H, C-130J et des ravitailleurs KC-130H (103 Squadron et 131 Squadron), un escadron de Boeing 707 configurés pour le ravitaillement en vol (120 Squadron) et une formation spéciale utilisant des Gulfstream G550 modifiés pour les missions de détection aérienne avancée et de guerre électronique (122 Squadron). Deux escadrons de chasseurs General Dynamics F-16A et F-16B ont été dissous il y a quelques années, le 140 Squadron en 2013 et le 116 Squadron en 2015. Le 140 Squadron devrait redevenir opérationnel dans quelques années avec des Lockheed Martin F-35I.

©AviationsMilitaires

Partager :