Partager :

La commission du travail et des affaires sociales de la Knesset a approuvé mardi l’augmentation du salaire minimum en Israël à 5.300 shekels (1 300 euros). Le ministre des Finances, Moshe Kahlon, s’est réjouit de cette avancée sociale, il a déclaré : « La hausse du salaire minimum jusqu’à 5.300 shekels est le résultat concret de notre travail pour réduire les inégalités de la population active ».
« L’état de l’économie est bon et nous veillerons à ce que tous les secteurs en profitent » a noté le ministre.
Alors que la plupart des économistes pensent que les hausses du salaire minimum entraînent une augmentation du chômage, en particulier chez les adolescents, le député Elie Elalouf (du parti Koulanou de Moshe Kahlon ), s’est montré rassurant en déclarant :  » travailleurs et employeurs bénéficieront tout deux de cette bonne nouvelle ».
« Nous avons mené une action sociale qui renforce les plus faibles de la société israélienne, c’est la mise en œuvre du rapport sur la pauvreté convenu lors des accords de coalition et c’est une bonne nouvelle pour les employés, pour les employeurs et pour la société israélienne« . (Tel-Avivre –http://www.tel-avivre.com)
LE PLUS.SELON i24News.

Le salaire israélien moyen a atteint un niveau record en mars 2016 en s’élevant à 10,128 shekels (2.329,43 euro), selon les chiffres publiés mardi par le Bureau central des statistiques.
Le franchissement du seuil des 10.000 shekels a été provoqué dans une large mesure, par la distribution élevée des primes de travail, a rapporté le site Ynet.

Le salaire mensuel moyen a augmenté entre janvier et mars de cette année de 4,7%, ce qui reflète une poursuite cohérente de l’augmentation de 3,9% entre octobre et décembre 2015.

Malgré ce développement économique, les deux tiers de la population active reçoivent des salaires en dessous du salaire moyen national.

Partager :