Partager :

Fin juin 2017 a pris fin la construction d’un dispositif laser situé dans un laboratoire de l’Université de Tel-Aviv, après deux années de planification, un an de construction et six semaines d’assemblage. Il a envoyé les impulsions les plus puissantes jamais émises dans la région: 20 térawatts (milliers de milliards de watts). C’est mille fois la consommation totale d’électricité d’Israël.
“La puissance de ce laser est si forte qu’il ne peut pas se déplacer dans l’air. Donc tout notre système et toutes nos expériences sont réalisés sous vide, dans de grands containers d’acier inoxydable. Chaque container sert à une expérience menée par un groupe d’étudiants. L’impulsion laser pénètre à l’intérieur du container et irradie l’objet que nous voulons examiner”, explique le Dr. Pomerantz.
Selon lui, la seule façon jusqu’à il y a quelques années de créer un faisceau laser à grande puissance était de l’amplifier latéralement. Cela rendait tout le dispositif énorme et coûtait des milliards de dollars. Un procédé abordable que pour un très petit nombre de pays riches.
“Pour éviter de causer des dommages au laser lui-même, nous commençons par émettre une impulsion courte à faible énergie, mais au lieu d’essayer directement de l’augmenter, nous l’étendons d’abord dans le temps pour en faire une impulsion longue. Nous pouvons alors l’amplifier peu à peu en toute sécurité et sans dommage. Ce n’est qu’à la dernière étape juste avant l’expérience que nous le comprimons de nouveau. Il sera transformé en impulsion courte et très amplifiée”.
“Certains traitements contre le cancer sont basés sur des nanoparticules accélérées, de même que certaines applications dans le domaine de la sécurité, comme la protection des ports contre la contrebande de certains produits véhiculés dans des containers. Toutes ces applications ne sont pas réalisables aujourd’hui. Les accélérateurs de particules utilisés ne fonctionnent pas au laser et sont très volumineux. Ils sont coûteux et impossible à déplacer. Nous espérons pouvoir utiliser des accélérateurs de particules au laser pour les applications médicales, sociales et sécuritaires pour lesquelles ils sont nécessaires. Jusqu’à ce jour, leur emploi était impossible” dit le Dr. Pomerantz.
Le laboratoire laser du Dr. Ishay Pomerantz a été mis en place grâce au programme pour la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques lancé en janvier dernier par le philanthrope et homme d’affaires américain Mortimer Zuckerman, qui a budgété plus de 100 millions de dollars en bourses d’études et activités éducatives au profit des chercheurs et des universités israéliennes.
Selon le Dr. Pomerantz, les universités israéliennes ont un avantage significatif sur la concurrence américaine. Les étudiants de premier cycle, ayant réalisé trois années de service militaire, sont déjà des adultes. “Une grande partie du fonctionnement de notre laboratoire repose sur des étudiants, des assistants de recherche. Les étudiants de deuxième année ont déjà leurs propres projets avec un budget à gérer. Ils commandent des pièces et des composants et réalisent les expériences”.
Source : http://www.ami-universite-telaviv.com

Partager :