Mauvaise pioche. Le Prix Nobel de la paix sera t-il attribué à un… Iranien ?

Par |2017-10-06T09:34:52+02:00octobre 6th, 2017|Catégories : NEWS|
Partager :

Le Prix Nobel de la paix pour qui ?

Selon les pronostics des spécialistes, le Comité Nobel norvégien pourrait récompenser vendredi la lutte antinucléaire.

Après le président colombien Juan Manuel Santos récompensé en 2016, on connaîtra vendredi le prix Nobel de la paix 2017. En attendant, les pronostics vont bon train sur celui ou celle qui sera retenu parmi les 318 candidats. Si les noms de ces derniers restent secrets pendant 50 ans, leurs parrains (des parlementaires et ministres de tous pays, des universitaires…) peuvent révéler leur poulain. Assez pour comprendre qui sont les favoris du Nobel le plus attendu. A noter que si aucun nom ne fait l’unanimité, le prix peut ne pas être décerné, ce qui est arrivé 19 fois depuis sa création en 1901. Europe 1 vous présente qui pourrait être choisi cette année pour son effort en faveur de la paix dans le monde. (Europe1)
LE PLUS. LPH : »Les bookmakers ont publié leur liste de favoris pour ce le prix 2017, et ont misé notamment sur les Casques blancs de l’ONU en Syrie, le Pape François ou encore l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU). Mais ils se sont parfois trompés et leus pronostics ont déjà par le passé été déjoués par le choix d’ outsiders . Ce fut par exemple le cas en 2011 avec les Libériennes Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee ainsi que la Yéménite Tawakkol Karman pour leur « lutte non violente pour la sécurité des femmes et pour les droits des femmes », ou en 2012 avec  l’Union européenne, récompensée pour avoir contribué « à l’avancement de la paix ».

Pour 2017, l’Institut de recherche pour la paix dans le monde d’Oslo (PRIO) a dressé sa propre liste de favoris et le critère qui semble prendre le dessus est celui du désarmement nucléaire. Le directeur de PRIO, Henrik Urdal a déclaré à la chaîne Bloomberg: « La menace du recours à l’arme nucléaire est plus réelle que jamais avec la Corée du Nord. Dans ce contexte, il est important de soutenir les initiatives qui empêchent le développement et la prolifération des armes nucléaires ». Et selon la logique de ce militant pacifiste, le meilleur moyen de faire barrage à le menace nucléaire nord-coréenne ou iranienne serait de barrer la route à Donald Trump et mettre la pression sur lui en récompensant des individus fourbes tels que l’Iranien Muhamad Zarif. Le PRIO considère que Federica Mogherini et Muhamad Zarif sont les meilleurs candidats « car ils ont conduit le processus qui a amené à mette fin aux sanctions contre Téhéran en échange de restrictions sur le nucléaire ». Source : http://www.lphinfo.com
Partager :
Go to Top