Partager :
Selon les informations publiées par le Bureau israélien des statistiques, la construction de logements a connu une baisse sensible au deuxième trimestre 2017, passant de 13 263 au premier trimestre à 10 029, soit un recul de 24 pour cent. D’après les statistiques, la baisse avait déjà été de 4,6 pour cent pour la période de juillet 2016 à juin 2017 par rapport à juillet 2015-juin 2016, même si le nombre de constructions a augmenté dans les grandes villes et agglomérations.
LE PLUS. L’immobilier est une préoccupation pour tout le monde en Israël. D’un coté, les israéliens des classes moyennes qui sont très impactés par les hausses de prix du marché. De l’autre, l’immobilier de luxe, un marché qui ne cesse de gagner en activité depuis ces cinq dernières années.
Sans oublier de nombreux acheteurs étrangers, qui se bousculent pour acheter dans les quartiers huppés de Tel-Aviv, qui représente une grosse part du marché de l’immobilier de luxe israélien, avec Jérusalem. À Tel-Aviv, il y a trois quartiers de luxe qui se distinguent: Rothschild, Neve-Tzedek, et tout le front de mer.
Autre lieu très convoité: Jaffa, au sud de Tel-Aviv, un quartier très ancien, avec bon nombre d’artistes, qui est «un peu similaire au Marais à Paris», selon Elior Elankry, agent immobilier à Tel-Aviv chez Sotheby’s International Realty.
Partager :