Partager :

Le MAFAT est l’acronyme qui représente l’administration du ministère de la Défense pour le développement des armes et des infrastructures technologiques. Cet organisme similaire au DARPA (1) s’est associé à Israel Aerospace Industries pour développer un hélicoptère sans pilote capable de transporter des charges utiles pour des besoins logistiques et de voler à 150 km/h, utilisant un moteur à combustion interne.
Au moins 500 officiers et civils sont employés directement par le MAFAT, qui dispose d’un budget annuel de plus de 250 millions d’euros. Cet organisme participe aussi au financement des salaires de 2 000 chercheurs et employés dans l’enseignement supérieur et différentes entreprises d’armement.
LE PLUS. L’armée israélienne a présenté, ces derniers jours, une série d’armes qui pourraient être utilisées sur les champs de bataille du futur. Le MAFAT est actuellement impliqué dans quelque 1 500 projets de recherche et de développement qui répondent à plusieurs objectifs : rendre impénétrables les frontières d’Israël, notamment par des tunnels creusés à partir de la bande de Gaza ou du sud du Liban, «éliminer le terrorisme», détruire des objectifs disséminés dans tout le Moyen-Orient en temps réel, améliorer les capacités de survie, de mobilité et de manœuvrabilité des différents véhicules blindés et chars, tout en assurant le maintien de la supériorité sur le cyber-front.
(1) La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA, « Agence pour les projets de recherche avancée de défense ») est une agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire. Jusqu’à aujourd’hui, la DARPA a été à l’origine du développement de nombreuses technologies qui ont eu des conséquences considérables dans le monde entier dont notamment les réseaux informatiques (notamment l’ARPANET qui a fini par devenir Internet) et le NLS (sigle représentant, en anglais, l’expression oN-Line System, en français, littéralement, Système en ligne) qui a été à la fois le premier système hypertexte et un précurseur important des interfaces graphiques devenues omniprésentes de nos jours.
Source : http://www.ttu.fr

Partager :