Partager :

La police de Jérusalem a arrêté un directeur d’association et trois employés pour des infractions présumées de dons d’organes. Il est question de la seule organisation de transplantation d’organe en Israël, soupçonnée d’avoir reçu de l’argent en échange de ses activités illégales.
La police a signalé qu’il s’agissait d’un interrogatoire complexe et sensible, au cours duquel les interrogateurs ont présenté les témoignages des employés de l’association, les personnes qui avaient besoin d’une transplantation d’organes et de leurs familles. L’enquête a débuté à la suite d’une plainte déposée par les responsables du ministère de la Santé selon laquelle les membres de l’organisation avaient avancé les rendez-vous médicaux des patients en attente de transplantations d’organes contre des sommes d’argent offertes par les patients en tant que dons à l’organisation.
Les résultats de l’enquête ont jusqu’à présent révélé que les membres de l’organisation ont reçu des centaines de milliers de shekels de personnes ayant bénéficié de transplantations. Cependant, la plus grande partie de l’argent a été transférée à l’organisation elle-même et non dans les poches de ses opérateurs.
Il convient de souligner que les bénéficiaires de transplantation eux-mêmes ne travaillent pas pour vivre en raison de leur état de santé, et la plupart d’entre eux ont besoin d’un soutien financier de leur famille. Afin de récolter de l’argent pour l’association, ils ont travaillé à soutirer de l’argent à des proches qui pouvaient les aider. Par conséquent, la police définit les donateurs comme des suspects mais néanmoins comme des victimes qui ont agi pour sauver des vies.
L’enquête a été effectuée parallèlement aux activités en cours de l’organisation, de sorte que les personnes ayant besoin de transplantation d’organes restent sur les listes et continuent d’attendre les donateurs potentiels. Par conséquent, la police s’est tournée vers le registre des associations et le ministère de la Santé afin de maintenir l’activité continue de l’organisation. En conséquence, un liquidateur temporaire a été nommé au sein de l’organisation pour maintenir le bon fonctionnement de l’activité.
Les quatre suspects arrêtés ce matin ont été interrogés par l’unité des fraudes de Jérusalem et une recherche a été menée dans leurs maisons. La police souligne que l’enquête se poursuit et demande aux parties concernées de coopérer avec elle.
Source :mako.co.il
Copyright: Alliance
http://www1.alliancefr.com
 

Partager :