Partager :

Le groupe polonais d’armement (PGZ) a signé en juillet 2017 avec IAI (Israel Aerospace Industries) et Elta Systems une lettre d’intention de coopération dans le domaine des drones, du ravitaillement en vol et des missiles.
Le président d’IAI, Joseph Weiss, a déclaré à cette occasion que son entreprise était prête à coopérer avec la Pologne autour du bouclier anti-missiles «Harrow». De son côté, Błażej Wojnicz, président de PGZ, a confirmé que les projets de coopération pourraient être complétés par la fabrication en commun d’armements qui seraient vendus ensuite à des pays tiers. La Pologne a aussi signé avec les usines israéliennes Rafael un accord pour l’acquisition de la fusée David’s Sling ainsi que pour la mise à disposition de systèmes de défense antimissiles de courte portée, pour un montant d’un milliard de dollars. (Blog de Jacques Benillouche)
LE PLUS. Les forces armées polonaises (en polonais : Siły Zbrojne Rzeczypospolitej Polskiej) constituent l’armée de la République de Pologne. Elles participent aux forces armées de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord. Au , elle comptait 450 700 soldats dont 278 000 professionnels. L’infanterie est importante en effectifs, l’aviation est moderne, la Pologne dispose aussi d’une petite marine de guerre. Comme pour la France, c’est le président de la République qui est le chef des armées. Ces dernières sont composées de :

  • 147 généraux ;
  • 10 968 officiers supérieurs ;
  • 14 548 officiers subalternes ;
  • 43 668 sous-officiers d’active ;
  • 8 704 soldats du rang d’active.

La Pologne a depuis abandonné la conscription – le dernier appel a eu lieu en décembre 2008 – au profit d’une armée professionnelle. Elle compte en 2015 environ 100 000 soldats répartis dans quatre armes : terre, air, mer et forces spéciales Une force de défense territoriale devant compter 35 000 volontaires paramilitaires est mise sur pied à partir de juin 2016.

Partager :