Partager :

Stanley Fischer est un économiste israéloaméricain, vice-président du conseil de la réserve fédérale des États-Unis depuis le . Il a occupé la fonction de gouverneur de la Banque d’Israël, est le fondateur de la théorie des contrats croisés en macroéconomie, et appartient à la nouvelle école keynésienne.
Selon Challenges : « Le vice-président de la Banque centrale américaine (Fed), Stanley Fischer, a annoncé sa démission mercredi, une décision inattendue qui va offrir à Donald Trump l’opportunité de choisir prochainement les principaux responsables de l’institution.
« Je vous écris pour vous informer que pour des raisons personnelles, j’ai l’intention de démissionner du conseil des gouverneurs de la Banque centrale le ou autour du 13 octobre 2017 », écrit-il dans une lettre au président américain rendue publique mercredi.
M. Fischer, 73 ans, siégeait au comité des gouverneurs de la Fed depuis mai 2014. Son mandat courait en principe jusqu’en janvier 2020 et celui de vice-président jusqu’en juin 2018. Auparavant, il avait notamment occupé le poste de gouverneur de la banque centrale d’Israël de 2005 à 2013.
Bien que cette démission soit inattendue, Stanley Fischer avait pris ses distances ces derniers mois avec l’administration Trump, critiquant en particulier ses tentatives d’abandonner les réformes consécutives à la crise financière de 2008. Le 17 août, il avait même jugé « extrêmement dangereuse » la volonté de « revenir à un statu quo d’avant la grande crise financière » dans un entretien au Financial Times ».

Partager :