Partager :
Depuis 1948, environ 720.000 Israéliens ont quitté l’Etat hébreu et ne sont jamais revenus. Environ 16.700 Israéliens ont quitté le pays pour aller s’installer à l’étranger en 2015, principalement avec leurs familles, alors que seulement environ 8.500 sont revenus après une période d’au moins un an, relève le Bureau central des statistiques.
Si le nombre d’Israéliens qui quittent le pays pour une période prolongée a connu une baisse pendant plusieurs années, la tendance s’est inversée en 2015. Pour la première fois depuis 2009, le nombre de personnes ayant quitté le territoire a même augmenté, rapporte le quotidien Haaretz.
Les chiffres de l’immigration les plus récents datent de 2015 car le bureau des statistiques pour l’immigration ne prend en compte que les Israéliens qui ont vécu hors d’Israël pour une période continue d’un an ou plus. De ce fait, le bureau doit attendre une année complète pour effectuer ses calculs.
L’année 2015 a également été l’année durant laquelle le moins d’Israéliens sont revenus dans leur pays d’origine en comparaison avec les 12 dernières années.
L’âge moyen de ceux qui ont quitté l’Etat hébreu en 2015 était de 27,6 ans et 53% étaient des hommes. Chez les rapatriés, l’âge moyen était de 29,8 et 55% étaient des hommes. Près des deux tiers des Israélien revenus dans de l’étranger étaient partis depuis plus de trois ans.
Les derniers chiffres montrent que deux Israéliens sur un millier partent d’Israël pour aller vivre à l’étranger pendant une période prolongée, tandis qu’un seul sur 1000 reviennent.
Par ailleurs, depuis la fondation d’Israël en 1948 jusqu’en 2015, environ 720.000 Israéliens ont quitté l’Etat hébreu et ne sont jamais revenus, a affirmé le Bureau central des statistiques.
Source : i24News
Partager :