Partager :

De nombreux lecteurs d’IsraelValley nous contactent sur des problèmes de sécurité (à Yaffo des manifestations violentes ont eu lieu récemment). Nous reprenons les conseils des Autorités françaises. Le texte officiel : « Conseils aux Voyageurs vise à faciliter la préparation et le bon déroulement de votre séjour à l’étranger.
Il est fortement recommandé de suivre les conseils figurant en particulier dans la rubrique « Sécurité » afin de garantir votre sécurité personnelle. Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères ne saurait toutefois prendre la décision finale quant à l’annulation ou au maintien de votre voyage ; cette décision vous appartient.
En raison de la situation qui prévaut dans la région, il est recommandé, avant et pendant le voyage, de suivre l’actualité.
• Terrorisme et conflit armé
Israël, Jérusalem et les Territoires palestiniens constituent des destinations touristiques importantes. Malgré la diminution de leur fréquence, des attaques à l’arme blanche, à l’arme à feu et à la voiture bélier continuent de se produire en Israël, à Jérusalem et dans les territoires palestiniens.
Si les actes terroristes visant des touristes ou des pèlerins et les attentats de grande ampleur sont rares, les voyageurs sont cependant invités à faire preuve de prudence dans les lieux publics.
En période de conflit, des tirs de roquettes et/ou de missiles peuvent atteindre l’ensemble du territoire israélien et, dans une moindre mesure, Jérusalem.
• Risques naturels
Le risque sismique est élevé dans toute la région, Israël, Jérusalem, et les Territoires palestiniens étant situés sur une ligne de fracture géologique majeure. Bien que la région n’ait pas connu de tremblement de terre de forte magnitude depuis 1927, la survenue d’un séisme puissant dans les prochaines années est possible. En cas de séisme, il convient, selon votre localisation en Israël, à Jérusalem ou dans les Territoires palestiniens, de se conformer aux instructions de la sécurité civile israélienne et de l’Autorité Palestinienne.

ZONES DE VIGILANCE

Les voyageurs peuvent s’adresser au Consulat général à Tel Aviv et au Consulat de Haïfa, qui dépendent de l’ambassade de France, s’ils rencontrent des difficultés en Israël et au Consulat Général de France à Jérusalem pour toute difficulté rencontrée à Jérusalem ou dans les territoires palestiniens.
ISRAËL
Il est recommandé d’éviter d’emprunter les bus, en privilégiant le cas échéant les autres moyens de transport en commun.
Les régions suivantes sont déconseillées sauf raison impérative aux voyageurs.
a) Pourtour de la bande de Gaza
Les tirs de roquettes depuis Gaza sont récurrents depuis plusieurs années, bien qu’ils soient moins fréquents depuis la fin du dernier conflit à l’été 2014. La plupart des roquettes dirigées vers des zones d’habitation ont été interceptées en vol par la défense anti-missile israélienne. Il reste fortement déconseillé de se rendre dans la zone située à proximité immédiate de la frontière avec la bande de Gaza.
b) Frontières nord / Plateau du Golan
Des tirs de roquettes en provenance de Syrie peuvent atteindre le plateau du Golan (territoire occupé et annexé par Israël). Il est donc déconseillé sauf raison impérative de se rendre sur le plateau et le long de la frontière avec le Liban. Il est également fortement déconseillé de circuler sur les axes routiers longeant la frontière syrienne (nord de la route 899 ; route 999 ; route 98 et axes secondaires plus à l’est).
c) Frontière égyptienne
En raison de l’instabilité dans le Sinaï, il est déconseillé sauf raison impérative de s’approcher de la zone à proximité immédiate de la frontière entre Israël et l’Égypte et notamment d’emprunter les routes 10 et 12. Des roquettes visant la ville d’Eilat ont été interceptées le 8 février 2017.
En cas de conflit, de tirs de roquette ou de missiles, il y est indispensable de prêter attention aux sirènes d’alarme ainsi que de suivre à la lettre les consignes de la sécurité civile israélienne, disponibles sur le site internet de l’Ambassade de France en Israëlet sur le site du Commandement du Front intérieur israélien. En outre, une application dédiée pour téléphone portable est disponible gratuitement. Il est recommandé de prendre connaissance de ces consignes avant tout déplacement.
JÉRUSALEM
Malgré la diminution de leur fréquence, des attaques à l’arme blanche, à l’arme à feu et à la voiture bélier continuent de se produire à Jérusalem.
Dans certains quartiers de Jérusalem Est (At-Tour, Ras al-Amoud, Abou Tor -Est-, quartier de Shuafat, Beit Hanina, Wadi al-Joz, Jabal al-Mukaber, Issawiya), des affrontements peuvent éclater. Dans ces circonstances, les déploiements policiers deviennent rapidement importants et les accès à la Vieille Ville peuvent être fermés.
• Il est recommandé d’éviter la porte de Damas pour entrer dans la vieille ville, ainsi que les quartiers de Jérusalem-Est, où ont eu lieu des affrontements. Une vigilance renforcée est recommandée en toutes circonstances, y compris dans la partie ouest de Jérusalem.
• Lors des visites de la vieille ville, il convient de faire preuve de vigilance le vendredi après-midi, qui correspond au moment des prières, ainsi que le samedi en fin de journée.
• Il est de même recommandé d’éviter d’emprunter les transports en commun (bus ou tramway), qui ont été le théâtre de plusieurs attaques individuelles au cours des derniers mois et continuent d’être visés par des attentats à la bombe (un attentat à la bombe a visé un bus le 18 avril 2016).
• Il convient enfin de faire preuve de discrétion et de prudence dans l’usage des appareils de photographie, notamment lors de Shabbat ou de déplacements dans les quartiers ultra-orthodoxes de la ville ».
Source : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/
 

Partager :