Partager :

Tel Aviv. Spécial IsraëlValley (Eyal Cohen). Fillip est une start-up fondée il y a deux ans en Israël s’appuyant sur les nouvelles technologies pour mettre en relation les recruteurs  et les rechercheurs d’emploi via un réseau social propre.
La start-up se définit comme une « plateforme décentralisée de recrutement ». Son but est de briser le monopole des agences de recrutement, qui ne sont utiles que dans la mesure où des chercheurs d’emplois s’adressent à eux. Avec Fillip, chaque utilisateur du réseau devient un intermédiaire de recrutement.
Le fonctionnement est simple. Les entreprises postent leurs offres sur le site de la start-up www.fillip.co. Puis si un utilisateur connait dans son réseau une personne intéressée, il la relie à l’offre, et est payé si cette mise en relation aboutit à un recrutement. Cette méthode permet entre autres aux entreprises d’atteindre tous les chercheurs d’emploi, même les plus passifs.
Le co-fondateur Nir Sorek, interviewé par IsraëlValley s’est rendu compte de la difficulté de recruter de bons candidats lorsqu’il travaillait pour une société informatique et dirigeait une équipe de 30 personnes. Il s’est alors associé à Gil Peretz et Erez Halewa pour pallier ce défaut. Pour lui un des problèmes important du monde du travail est que la majorité des chercheurs d’emploi sont intéressés par des évolutions de carrière, mais ils ne s’y impliquent pas activement. Grâce à la plateforme Fillip, la connexion entre les gens est plus efficace, et toutes les parties sont récompensées.
Pour l’instant, la plateforme n’est accessible que pour le marché israélien, mais les fondateurs voient plus grand et veulent rapidement intégrer le marché américain. Ils se concentrent aujourd’hui sur le secteur du travail, mais si la plateforme est un succès, leur volonté est de s’implanter dans d’autres domaines en utilisant les réseaux sociaux pour supprimer les intermédiaires professionnels.

Partager :