Partager :

Benjamin Netanyahu a demandé cette semaine aux professionnels du secteur des transports de reconnaître la validité des permis de conduire des immigrants français dans un délais d’un mois, a indiqué le Bureau du Premier ministre dans un communiqué. « Le Directeur général du Ministère des Transports est chargé de coordonner le sujet », précise le communiqué.

POUR LES CITOYENS ISRAELIENS.

Passer le permis de conduire en Israël. Il est possible d’entamer le processus à partir de l’âge de 17 ans.

A la suite d’un examen médical et d’optométrie, l’examen du permis de conduire se divise en deux parties, à l’instar de l’examen français : examen du code de la route et examen de conduite. Le code de la route est un examen national. Il comporte 30 questions théoriques et son obtention est conditionnée à la réussite d’au moins 26 questions sur 30. Les questions sont à choix multiples, une seule réponse étant correcte.

Il n’existe pas d’école de conduite pour s’y préparer. Cependant des livres officiels ainsi que des sites internet visent à entraîner les candidats.

Une fois prêt, vous devez vous inscrire dans un des centres d’examen du Ministère. Les frais d’inscription sont d’une cinquantaine de shekels. En cas d’échec à l’examen, il vous sera possible de le repasser dès le lendemain.

L’examen pratique s’effectue une fois le théorique obtenu. Le Ministère des Transport impose un minimum de 28 leçons de conduite avec un instructeur agréé par ses soins. La liste des instructeurs agréés est disponible au Ministère ou au Bureau des Immatriculations (Misrad HaRishoui).

Chaque leçon coûte en moyenne 135 shekels. Une fois prêt, l’inscription à l’examen de conduite coûte environ 500 shekels. Attention, vous n’êtes autorisé à passer l’examen pratique que deux fois, sans quoi vous serez obligé de reprendre entièrement votre formation pratique (28 heures de conduite).

En cas de réussite à l’examen, vous serez soumis à période de probation de 3 mois (suivant l’obtention de votre permis), pendant laquelle vous ne serez autorisé à conduire qu’en présence d’une personne âgé de 24 ans au moins et titulaire du permis depuis 5 ans au moins (ou de 30 ans au moins et titulaire du permis depuis 3 ans).

Partager :