Partager :

Bat Yam. Binyamin Netanyahou et sa femme ont assisté à la pose de la première pierre d’un complexe qui portera le nom de Yoni Netanyahou, le frère du Premier ministre, qui fut tué lors de la célèbre Opération Entebbe en juillet 1976.
Bat Yam (en hébreu, בת ים) est une ville israélienne du district de Tel-Aviv, dans la région administrative du Gush Dan. Bat Yam est située dans la banlieue sud de Tel AvivJaffa et baignée à l’ouest par le littoral de la mer Méditerranée. L’autoroute Ayalon longe la limite orientale de la ville qui est accessible par quatre sorties.

La ville est desservie par les gares Yoseftal et Komemiyut des Chemins de fer israéliens. En hébreu, Bat Yam se traduit littéralement par « fille de la mer » et désigne une sirène. Plus spirituellement, Bat Yam signifie « fille de Jérusalem ». Le terme « Yam » est en effet composé de la première et la dernière lettre de Yérushalayim (יְרוּשָׁלַיִם).
En 1926, la localité de Bayit VeGan (« Maison et jardin ») est créée mais est attaquée par des émeutiers arabes lors de la révolte de 1929, avant d’être évacuée. Reconstruite, elle est dotée d’un conseil local dès 1936, puis est rebaptisée Bat Yam un an plus tard.
Dans les années qui suivent la création de l’État d’Israël en 1948, la population de Bat Yam passe de 2 300 à 16 000 habitants. En 1958, elle accède au statut de ville.

Partager :