Partager :

Par Cyril Cohen-Solal, correspondant à Tel Aviv de frenchweb.fr

Chez Kamatech les startupeurs sont des hommes et femmes religieux, partageant leur temps entre l’étude de la Bible et le développement de leur start-up.
La Bible et l’High Tech sont-ils compatibles, me direz vous?
Apparemment oui! Vu le niveau des start-up et des pitchs auxquels nous avons pu assister. Et pourtant, beaucoup d’entre-eux n’ont pas fait d’études secondaires, mais la pratique journalière du Talmud (Recueil et explication des textes de lois de la Torah) semble relever d’un sport cérébral dépassant souvent de loin les cours de technologie.
Chez Kamatech, on va retrouver des start-up dans différents domaines, que ce soit dans le digital avec la start-up anti ad-blocker Ad-Venture, l’e-commerce avec Bot-Buy qui combine la PNL et votre catalogue produit pour répondre à vos clients via un Bot intelligent mais aussi la RH avec Emerj, repérée par le fond de Bill Gates,  dans l’engagement des salariés et aussi Muzy dans le domaine de  la musique.
Leur modèle d’accélération est intéressant car chaque start-up est parrainée par une grande entreprise HighTech comme Cisco, Google, Microsoft, Taboola, Facebook (ci- contre la CEO de Facebook Israël, Adi Soffer, en interview lors de leur dernier événement), mais aussi avec des fonds d’investissements qui vont les aider dans le montage de leur financement.
Enfin, Ils sont également aidés par des programmes gouvernementaux dédiés aux minorités et favorisant l’intégration dans le monde du travail d’une population religieuse résidant en Israël juxtaposant ainsi les deux surnoms du pays «Terre Sainte» et «Start-up nation»!

Partager :