Partager :

La ville de Lyon a invité l’avocat franco-palestinien et ancien prisonnier en Israël pour avoir tenté d’assassiner l’ex Grand Rabbin d’Israël Ovadia Yossef, Salah Hamouri, à une conférence intitulée « 30 ans après la signature des accords d’Oslo, regards sur la Palestine ».

De nombreuses personnalités se sont indignées de cette invitation. La directrice de l’AJC Paris, Anne-Sophie Sebban-Bécache, a écrit sur son compte Twitter :

« Scandale absolu! Faut-il rappeler à la @villedelyon qui est #SalahHamouri, condamné par la justice israélienne pour tentative d’attentat contre le grand rabbin d’#Israël et liens avérés avec l’organisation #terroriste #FPLP reconnue comme telle par l’#UE. » 

La députée de la 3e circonscription de Paris, Caroline Yadan, s’est également insurgée sur Twitter :

« Cette invitation de#SalahHamouri par la @villedelyon est tout simplement inacceptable. Ses liens avec l’organisation terroriste FPLP qui a du sang sur les mains sont avérés. @villedelyon se rend complice d’apologie du terrorisme. What else ? »

RADIO J. Gabriel Attal

LE PLUS.

Salah Hamouri est né d’une mère française, Denise Guidoux, originaire de Bourg-en-Bresse (Ain), professeure de français à Jérusalem, et d’un père palestinien, Hassan Hamouri, restaurateur à Jérusalem. Il est Français de par sa mère. Son père, Hassan Hamouri, est un citoyen Jordanien d’origine palestinienne habitant Jérusalem-Est.

Après la conquête de la partie Est de la ville par Israël lors de la guerre des 6 jours puis la guerre civile de Septembre Noir, le Royaume de Jordanie décide de déchoir tous les Palestiniens de leur ancienne citoyenneté jordanienne, ce qui les rend pendant plusieurs années apatrides. Les résidents arabes de Jérusalem peuvent théoriquement demander la nationalité israélienne s’ils font un serment d’allégeance, ce que la majorité refusent.

Salah Hamouri grandit avec le statut de permis de résident permanent. Il dispose du droit de vote aux élections locales.

Il étudie au sein de l’école privée catholique De La Salle College, des frères des Écoles chrétiennes.

Après son baccalauréat, il fait des études de sociologie à l’université de Bethléem.

La femme de Salah Hamouri est Elsa Lefort, fille du député Jean-Claude Lefort (PCF). Expulsée vers la France par les autorités israéliennes, son entourage sollicite le Ministère des Affaires Étrangères afin qu’Elsa Lefort, enceinte, puisse aller accoucher à Jérusalem .

Partager :