Partager :

La ville de Modiin Illit est la plus pauvre d’Israël. C’est aussi à Modiin Illit que l’espérance de vie est la plus longue: 87.6 ans. A titre de comparaison, dans la ville voisine de Modiin Maccabim Reut, qui fait partie des plus riches du pays, l’espérance de vie est de 86.5 ans, à Tel Aviv de 83.1 ans.

Ashkelon, l’une des villes les plus durement touchées par la situation sécuritaire fragile avec la bande de Gaza. Ashkelon est la ville qui se développe le plus en Israël. Pourtant, le niveau socio-économique y est moyen (5 sur 10 sur l’échelle socio-économique). Et par-dessus tout, ce qui frappe est le taux de personnes en dépression dans la ville: 19.4% des personnes de plus de 20 ans ont une tendance dépressive contre 25.1% à Tel Aviv (8 sur 10 sur l’échelle socio-économique).

A Beth Shemesh, l’une des villes les plus pauvres du pays (2 sur 10 sur l’échelle socio-économique), 85.6% se disent satisfaits de leur logement ce qui est même plus que dans une ville comme Rehovot (7 sur 10 sur l’échelle socio-économique) où ils sont 85.5% à être heureux de leur logement.

 

De manière générale 89.3% des Israéliens se disent heureux dans la vie. A Bné Brak, une ville pauvre (2 sur 10 sur l’échelle socio-économique), ils sont 96.4% à se déclarer heureux dans la vie et à Bet Shemesh, 91.3%. Presque autannt qu’à Rishon Letsion ou Haïfa (7 sur 10 sur l’échelle socio-économique) où ils sont respectivement 93.7% et 92.2% à être heureux.

LPH COPYRIGHTS.
Partager :