Partager :

Dans sa dernière analyse l’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) a maintenu la note favorable d’Israël (un AA-), avec des perspectives « stables ».

Elle estime que l’économie israélienne aura connu une forte croissance, de l’ordre de 6 % cette année, mais que les tendances économiques mondiales vont entraver la croissance en 2023, avec une croissance attendue de 2 % l’an prochain.

A l’appui de projections mises à jour le mois dernier, la Banque d’Israël prévoyait une croissance du PIB de 6 % en 2022 et de 3 % en 2023, avec la poursuite de l’inflation, comme partout ailleurs.

La banque a d’ailleurs relevé les taux d’intérêt de référence face à une inflation de l’ordre de 4,6 % au cours des 12 derniers mois (données d’octobre), en baisse par rapport aux 5,2 % calculés en août, mais toujours bien supérieure aux projections hautes (3 %) de la banque, en janvier dernier.

Dans son analyse, S & P dresse le portrait d’une « économie riche et résiliente », digne de sa note de crédit favorable, mais indique que ses évaluations « sont limitées par des risques politiques et sécuritaires, nationaux et régionaux, importants ».

L’agence a salué les résultats des dernières élections israéliennes, qui ont donné au bloc des partis de droite, d’extrême droite et religieux 64 des 120 sièges a la Knesset, ajoutant que « la volatilité politique intérieure pourrait persister si la montée du soutien aux partis d’extrême droite conduisait à un regain de tensions, notamment en Cisjordanie ».

T.O.I. COPYRIGHTS. ET ISRAELVALLEY.

Partager :