Partager :

Des israéliens qui souhaitaient acheter des biens israéliens à Toronto sont sous le choc (de nombreux israéliens vivent à Toronto). Les investisseurs étrangers, dont des israéliens, causent une hausse des prix généralisée de l’immobilier canadien, selon le parti du Premier ministre Justin Trudeau.

SELON I24NEWS.

Les étrangers n’ont plus le droit d’acheter de logements au Canada depuis dimanche, et ce pour une durée de deux ans. Cette interdiction vise à lutter contre la pénurie d’appartements et de maisons dans le pays. La loi, adoptée au printemps dernier, ne concernera que les résidences en ville, excluant les structures touristiques, comme les chalets de vacances.

La mesure avait été proposée par le Premier ministre Justin Trudeau lors de la campagne électorale de 2021. Son parti déplorait que des investisseurs étrangers causent une hausse des prix généralisée de l’immobilier canadien, empêchant les citoyens les plus modestes d’accéder à la propriété.

Le marché immobilier a cependant dernièrement ralenti sous l’effet de la hausse des taux d’intérêt décidée par la Banque centrale afin de juguler l’inflation. Selon l’association des agents immobiliers du Canada, le prix moyen d’une maison tournait autour de 630 000 dollars canadiens (435 000 euros) le mois dernier, contre 800 000 (552 000 euros) il y a un an.

Mais certains experts doutent que la mesure soit efficace, les étrangers représentant moins de 5% des propriétaires de logements au Canada, selon l’agence nationale des statistiques. Ils estiment qu’il serait préférable d’accélérer la construction de logements neufs pour remédier au problème activement.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :