Plus de 300 start-up françaises ont été rachetées en 2022.

Par |2023-01-02T20:46:54+01:002 Jan 2023|Catégories : HIGH-TECH|
Partager :

Plus de 300 start-up françaises ont été rachetées en 2022, comme le révèle une étude de la banque d’affaires Avolta Partners pour « Les Echos ». Pas de montant record mais plusieurs belles opérations, réalisées souvent via un mix de cash et d’échange de titres. Retour sur les dix plus gros rachats de l’année 2022. En haut du podium, deux ex aequo : Leetchi (1) et Inqom (comptabilité). (Les Echos)

(1) Le fonds d’investissement américain Advent International a pris une part majoritaire du capital du groupe français Leetchi, spécialiste du paiement en ligne avec sa filiale Mangopay et à l’origine du site de cagnottes en ligne. L’opération vise à faire de la filiale Mangopay une licorne, soit une jeune société valorisée plus d’un milliard de dollars. Le montant du rachat n’a pas été communiqué, mais « il est supérieur à 100 millions d’euros » , ont assuré deux sources proches du dossier.

Crédit Mutuel Arkéa, qui en 2015 avait acheté 86 % du capital de la FinTech avant d’en reprendre toutes les parts, restera actionnaire minoritaire dans le capital de Leetchi. Le groupe de bancassurance n’en détiendra plus que 10 % environ, selon une source proche du dossier. Il gardera ainsi une place au conseil d’administration de Leetchi.

En juillet 2021, dans une interview à La Tribune, le président de Crédit Mutuel Arkéa, Julien Carmona, avait dit envisager une cession, car la « vocation » du groupe bancaire n’était pas « de suivre des tours de table aux montants faramineux » « On reste au capital, parce qu’on croit au développement de Leetchi, a indiqué Frédéric Diverrez, membre du comité exécutif de Crédit Mutuel Arkéa. Nous restons le banquier de Leetchi. »

Dans le groupe Leetchi, c’est surtout Mangopay, la filiale qui édite des solutions de paiement pour les plateformes de financement participatif et les places de marché comme Vinted et Leboncoin par exemple, qui intéresse le nouvel investisseur : « Nous voulons créer une licorne » d’ici à trois ou cinq ans, a déclaré Fabio Cali, directeur chez Advent.

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut