Partager :

Un nouvel accord entre le ministère des Finances, le ministère du Logement et l’Agence juive, approuvé cette semaine, prévoit la construction de 3 000 logements dont la location sera abordable pour les personnes âgées, dans tout Israël.

Le secteur israélien du logement en marché libre se caractérise par une forte demande due à la croissance démographique et une offre inadéquate, ce qui a entraîné une hausse vertigineuse des prix des logements ces dernières années.

Le logement public et le logement social à bas prix, qui comprend les logements protégés, représentent un secteur largement sous-développé, et les nouveaux projets visant à fournir des logements abordables aux personnes âgées et à d’autres populations vulnérables sont rares.

Le logement public et le logement social à bas prix, qui comprend les logements protégés, représentent un secteur largement sous-développé, et les nouveaux projets visant à fournir des logements abordables aux personnes âgées et à d’autres populations vulnérables sont rares.

Le nouveau projet, annoncé mardi, permettra de livrer 1 500 logements neufs dans un premier temps à travers le pays, notamment à Nof Hagalil, Beer Sheva, Netivot, Ra’anana, Hadera, Lod et Tel Aviv. 1 500 unités supplémentaires devraient être construites dans une phase ultérieure. Dans le cadre d’un accord similaire avec l’Agence juive conclu en 2016, plus de 2 600 logements ont été construits pour les citoyens âgés dans le besoin.

Les logements protégés seront gérés par Amigour, une filiale de l’Agence juive spécialisée dans le logement public en Israël. La société sera responsable de la construction et de l’attribution de ces logements, ainsi que de leur entretien permanent et du soutien aux résidents. L’accord était l’un des derniers signés par Avigdor Liberman, qui était ministre des Finances jusqu’à jeudi, avant que le 37e gouvernement d’Israël, dirigé par Benjamin Netanyahou ne prête serment.

Israël compte environ un million de personnes âgées de 65 ans et plus, dont environ 20% sont en situation précaire, selon une enquête menée en 2021 par le Bureau central des statistiques.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :