Partager :

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF ou de façon plus courte CCE) sont des dirigeants d’entreprise à capitaux français en France ou à l’étranger, qui ont pour rôle de conseiller les pouvoirs publics et de favoriser l’internationalisation d’entreprises françaises.

Cette mission s’exerce à titre bénévole.

Les Conseillers du commerce extérieur de la France sont régis par le décret no 2010-663 du 17 juin 20101. Ils sont nommés pour trois ans par décret du Premier ministre sur proposition du Ministre chargé du commerce extérieur, après examen de leur demande par une commission consultative. Ils adhérent au Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France qui est une association loi de 1901.

Ils exercent au quotidien des actions concrètes en partenariat avec les acteurs publics et privés ayant un rôle dans la promotion et l’appui à l’internationalisation des entreprises françaises.

Lorsqu’ils résident en France, ils sont placés sous l’autorité du Préfet de région et travaillent avec la Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE), la Direction général du Trésor, avec les Chambres de commerce et d’industrie, ainsi qu’avec les régions et leurs entités de promotion export dont ils sont les partenaires.

Lorsqu’ils travaillent à l’étranger, ils relèvent de l’Ambassadeur et des ambassades de France à l’étranger en liaison, là où elles existent, avec les Chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger.

Aussi bien en France qu’à l’étranger, les CCEF sont en relations avec le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, la Direction générale du Trésor et l’agence Business France.

Depuis 2020, le président de l’association est Alain Bentejac; il a succédé à Bruno Durieux en 2014 .

Missions, effectifs

Ils sont investis par les pouvoirs publics de quatre missions: le conseil aux pouvoirs publics, l’appui aux entreprises, la formation des jeunes à l’international et la promotion de l’attractivité de la France.

En 2018, ils sont environ 4 000 conseillers présents dans 140 pays ou ils sont regroupés à travers un comité local.

Les conseillers ont été renouvelés pour 3 ans par arrêté du , ce texte contient la liste nominative des conseillers.

Commissions

Conseil aux pouvoirs publics

  • Les CCE éclairent les décisions des pouvoirs publics par leur participation régulière aux conseils stratégiques du gouvernement, des régions et auprès des ambassades à l’étranger auxquels ils transmettent leurs analyses, avis et recommandations sur les problématiques des échanges internationaux ou des marchés spécifiques .
  • Intelligence économique : organisation de conférences sur l’IE; veille et analyse par les commissions géographique.
  • Reunion trilatérale avec le MAEDI et la Direction générale du Trésor.

Soutien aux entreprises

  • Les CCE accompagnent les entreprises dans leur développement à l’international par le suivi dans la durée de projets structurés ou de façon plus limitée par du conseil opérationnel ou des mises en relation.
  • Soutien aux PME et aux exportateurs.
  • Portage: En collaboration avec les organisations régionales et les CCI.
  • Amélioration de la lisibilité du dispositif régional d’appui à l’international pour les entreprises.

Formation & Volontariat international en entreprise

  • Mentorat de PME à l’international.
  • Soutien au développement du dispositif V.I.E.
  • Tutorat et sensibilisation des jeunes aux métiers de l’international.
  • Partenariat avec des établissements scolaires et universitaires
  • Programme jeunes ambassadeurs.

Promotion de l’attractivité de la France

  • Dans le cadre de leur mission, ils mènent chaque année depuis 2015 une enquête d’envergure : l’Indice d’Attractivité du Territoire. Cet Indice a permis d’en faire un véritable « capteur d’opinion » du ressenti des investisseurs étrangers mais aussi un outil unique d’aide à la décision pour les pouvoirs publics, à l’échelle nationale ou locale.
  • Les CCE valorisent les atouts de la France et facilitent les décisions d’investissement sur le territoire français par les contacts qu’ils entretiennent avec les chefs d’entreprise et les autorités économiques de leur pays d’implantation.

Commissions géographiques

  • Europe
  • Eurasie
  • Asie
  • Afrique
  • Moyen-Orient
  • Amérique du Nord
  • Amérique du Sud
  • France

Historique

Le corps des Conseillers du commerce extérieur (CCE) est créé en 1898. Après la défaite de Napoléon III contre l’Allemagne, et alors que la France souhaite se replier sur elle-même, y compris sur le plan commercial. À cette période les pouvoirs publics créent l’Office national du commerce extérieur; les CCE y sont rattachés, avec déjà pour mission de renforcer la place de la France à l’international.

En 1903, ils sont regroupés sous le nom de « Comité du commerce extérieur » ; en 1907 de « Comité des conseillers du commerce extérieur de la France » et enfin en 1912 de « Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France ». Ils sont reconnus comme établissement d’utilité publique le 9 mars 1921.

Au cours de l’histoire, les CCE ont été associés à la création de la Banque nationale française pour le Commerce extérieur (1919), ou encore à la négociation du Traité CECA (1951) et même à celle du Traité de Rome (1957). Sous leur impulsion, le CSNE (coopération du service national en entreprise) replacé aujourd’hui par le VIE (volontariat international en entreprise) est mis en place.

Anciens présidents : Louis-Henrique Duluc, Jacques Siegfried, Leon Barbier, Etienne Clementelle, Joseph-Honoré Ricard, Alfred Jules-Julien, Max Flechet, Pierre Blum, Paul Delouvrier, Jean Roussillon, Marc Ladreit de Lacharrière, Paul-Henri Deneuil, Georges Vaillant, Bruno Durieux.

Plusieurs personnalités ont marqué l’institution: Xavier de Villepin, Paulettre Brisepierre, Christian Blanckaert, Claude Revel, Jacky Deromedi, André Ferrand ou encore le géographe et cartographe Joseph Forest.

 

Partager :